Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Un toit pour les sites

26/04/2007 - par Patrick Cappelli

Métier. Parfois confondu avec le fournisseur d'accès (« provider »), l'hébergeur est une société de services qui possède des serveurs informatiques, lesquels abritent des centaines ou des milliers de sites Web. Sans ces ­machines qui stockent les millions de pages que vont chercher les navigateurs, pas de Web ! Outre le stockage, l'hébergeur assure la continuité de service grâce à divers outils : alimentation électrique ondulée et groupe électrogène en cas de panne électrique, salle climatisée équipée de dispositifs anti-incendie, sauvegardes pour pouvoir réinstaller un site après une coupure, etc. L'hébergeur de sites Web se doit d'être ­disponible 24 heures sur 24 et fournit souvent des services associés : serveurs FTP pour le transfert de fichiers, serveurs de messagerie, statistiques de visites, nom de domaine (fonction d'enregistrement), gestion de courriels, etc.

Acteurs. On trouve de tout dans ce secteur : quelques gros prestataires comme 1 and 1, OVH, Arsys, Lycos, Claranet et une multitude de petits plus ou moins spécialisés (mutualisés, gratuits, etc.). En matière d'hébergement, il existe en fait deux modèles dominants : les serveurs dédiés et les serveurs mutualisés.

Dans le premier cas, chaque client dispose de son propre serveur sur lequel il héberge ses données et auxquelles lui seul a accès. Cela nécessite toutefois une solide connaissance du système d'exploitation de son serveur, Linux ou Windows. Le client est dans ce cas responsable de la sécurité de ses données. Avec le serveur mutualisé - second cas de figure -, l'hébergeur assure une administration (gestion technique) clés en main du serveur, pour le compte du client. Chaque usager se connecte avec son identifiant et son mot de passe et n'a accès qu'à ses propres données, lesquelles restent invisibles aux autres utilisateurs du serveur. Avantage de cette solution : les coûts sont partagés entre les différents utilisateurs et le prix de l'offre est rendu très accessible. En revanche, lorsque le site est très consulté, héberger celui-ci sur un serveur dédié constitue le meilleur choix. « Le site Web bénéficie alors de l'intégralité de la puissance du serveur et le client est libre d'installer toutes les applications qu'il souhaite », explique Andreas Maurer, chargé de la communication de 1 and 1.

Un troisième type de solution est apparu plus récemment. Il s'agit du serveur privé virtuel (SPV). L'hébergeur utilise une application capable de diviser un serveur privé en plusieurs parties. Ce SPV représente une alternative intéressante pour les petites entreprises qui veulent bénéficier des services d'un serveur en propre sans en assumer les coûts.

Enjeux. Avant de choisir son hébergeur, il est nécessaire de bien connaître ses besoins et son budget. Car les offres abondent sur le Net : le site www.guide-hebergeur.fr recense, par exemple, 282 hébergeurs proposant pas moins de 1 338 offres différentes ! Un bon moyen de se faire une idée des performances des hébergeurs est d'aller voir sur les forums spécialisés. Là, les utilisateurs expriment sans langue de bois leurs récriminations, mais aussi leur satisfaction.

Envoyer par mail un article

Un toit pour les sites

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.