Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Interactive et réactive

26/04/2007 - par Anne-Lise Carlo

Métier. La vidéo occupe une place de plus en plus importante dans l'e-marketing. Avec la généralisation du haut débit, elle est désormais un outil auquel ont recours de plus en plus d'entreprises à la fois en communication interne et externe. Sur les sites des marques, la vidéo permet clairement de générer du trafic et de fidéliser l'internaute. En interne, les entreprises sont nombreuses à passer au support multimédia : les assemblées générales et discours du président peuvent désormais être mis en ligne, via l'intranet de la société notamment. Côté budget, le Net cumule beaucoup d'avantages pour la production vidéo : interactivité, réactivité et surtout des coûts de production moindres.

Acteurs. Le secteur regroupe essentiellement deux types de métier : producteur et diffuseur. Le marché de la production vidéo interactive est très encombré. Les sociétés de production publicitaire en sont les acteurs majeurs. Suivant la tendance du Web 2.0, elles se sont logiquement lancées dans la production vidéo en ligne, créant même des départements spécialisés. C'est le cas de Première Heure (Buzzman et Milk), Wam chez Publicis ou Quad Production, qui proposent toutes de la production de films Web. Même basculement au sein des sociétés de production de films d'entreprise, telles Capa Entreprises ou Bluebird Productions. « Jusqu'à maintenant, nous fournissions aux entreprises des DVD de leurs vidéos internes. Aujourd'hui, elles veulent rendre accessibles à l'ensemble de leurs salariés leurs productions internes. Le Web leur offre désormais cette possibilité », explique Jacques Vichet, producteur délégué chez Bluebird Productions. Une troisième famille se dégage : celles des « pure players ». Arrivées sur le marché après l'an 2000 et l'explosion de la bulle Internet, ces sociétés ont directement investi la production sur les nouveaux écrans (Web, téléphone mobile ou baladeur vidéo). C'est le cas de start-up comme Loadings, Prod Interactive ou E-magineurs, qui assurent conseil éditorial auprès des entreprises et production audiovisuelle Web. Certaines agences interactives ont également intégré une équipe de production en interne, au-delà de leur activité de conseil. Duke ou Kassius ont ainsi sauté le pas. Côté diffusion, un acteur domine le marché : BeamTV. Spécialisée dans l'archivage numérique des spots publicitaires, cette société permet aux agences d'avoir accès à une vidéothèque de leurs productions et éléments de création. Un archivage d'autant plus utile face à la profusion de matière vidéo produite par les entreprises, aussi bien en interne qu'en externe.

Enjeux. Les animations en format Flash ont révolutionné le marché, rendant le visionnage accessible à 90 % des ordinateurs. « Les marques ont compris que mettre du contenu vidéo sur leurs sites leur permettait de drainer de l'audience », explique Béatrice Le Cacheux chez E-magineurs. Mais, avant l'explosion de la vidéo sur le Web, des freins restent encore à faire lever, notamment au niveau de la diffusion interne. « Certaines entreprises ne sont encore équipées qu'en moyen débit et d'autres empêchent toujours le visionnage de vidéos sur les ordinateurs de leurs salariés. Les mentalités doivent évoluer », souligne Jacques ­Vichet, chez Bluebird Productions. Autre enjeu du marché : la haute définition. Cette évolution inévitable du format vidéo devrait relever les coûts de production de films Web, mais au prix d'une qualité proche de l'image cinématographique. Avec, dans son sillage, une créativité de plus en plus débridée par le Net, allant jusqu'à la multiplication des « Web TV » d'entreprise, à l'image de celle lancée par Leroy-Merlin.

Envoyer par mail un article

Interactive et réactive

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies