Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La carte bancaire domine le marché

26/04/2007 - par A.Db.

Métier. Alors qu'en Allemagne, l'autorisation de prélèvement électronique compte pour 50 % des transactions en ligne, la France reste un marché dominé par le paiement par carte bancaire, qui représente 85 % des transactions sur Internet. Entre 2005 et 2006, leur nombre a progressé rapidement, passant de 60 à 90 millions pour un chiffre d'affaires de 10 milliards d'euros. L'e-commerçant n'est pas obligé de se doter d'un compte commercial en ligne distinct de son compte commercial habituel pour traiter ces nouveaux flux. Et des solutions alternatives à la carte existent, comme les cartes prépayées, les ­connexions surtaxées, le micropaiement ou le traditionnel paiement par chèque... La plupart permettent aux internautes de surmonter leur réticence à utiliser leur carte pour des achats de petits montants. Comme solution de paiement en ligne, les e-commerçants ont deux possibilités : soit gérer directement, à partir de leur site Internet, la relation sécurisée avec les systèmes d'information de l'opérateur financier (banques ou organismes de crédit), soit faire appel à un intermédiaire de transaction qui redirigera les clients vers un site sécurisé. Dans tous les cas, il s'agit de récupérer les coordonnées de la carte du client pour les traiter dans le cadre d'un ­contrat de paiement à distance. Le coût comprend le plus souvent les frais de mise en route, la location mensuelle - pour l'utilisation du service de paiement virtuel ou l'hébergement du formulaire de paiement sur le site du prestataire - ainsi qu'une commission fixe ou variable, en fonction du nombre et de la valeur des transactions.

Acteurs. Sur le marché du paiement par carte bancaire, plusieurs prestataires se détachent, parmi lesquels le leader Atos Origin, mais aussi Paybox, Experian ou Ogone. Du côté des banques, le Crédit mutuel, les Caisses d'épargne et le groupe Banque populaire gèrent eux-mêmes les paiements à partir de leur propre serveur. Quand on est en rapport avec une banque depuis plusieurs années, le mieux est de se fournir auprès d'elle en essayant d'obtenir un prix forfaitaire intéressant. Pour ce qui est du commerce entre particuliers ou des solutions permettant de rentabiliser un contenu sur le Web, Paypal - racheté par Ebay - est la plate-forme de micropaiement la plus répandue, devant d'autres acteurs comme Allopass ou Rentabiliweb.

Enjeux. Étant donné la structure du marché, le mieux est de s'adresser à un prestataire unique et de privilégier les solutions simples, rapides à installer, et à prix modéré. L'équipement ne coûte plus que quelques centaines d'euros par an, contre plusieurs milliers il y a quelques années. Si vous disposez déjà sur votre site d'un catalogue de vos produits, il est très facile d'ajouter une méthode de paiement en ligne. Chacune de ces méthodes présente des exigences différentes pour le détaillant, mais, en général, il n'y a qu'à ajouter à la page des produits un bouton « achat » qui redirige les acheteurs. Quant à la fraude sur Internet, même si elle est aujourd'hui très faible, mieux vaut prendre ses précautions, notamment selon le profil des clients.

Envoyer par mail un article

La carte bancaire domine le marché

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.