Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Reportage

À France Inter, le standard est ouvert

03/05/2007

Le Téléphone sonne, bonsoir. » Depuis 17 h, Mathilde et les quatre autres standardistes de France Inter répondent aux appels des auditeurs de l'émission emblématique présentée depuis près de vingt ans par Alain Bedouet. Ici, pas de casque téléphonique ni d'écran d'ordinateur. Le standard travaille à l'ancienne, avec téléphone, petites fiches et papier carbone... Munie d'un stylo bille, le combiné rivé à l'oreille, Mathilde prend soigneusement note de la question de son interlocuteur sur les attentats qui viennent d'ensanglanter Alger ce 11 avril : « Dans quel but y a-t-il des attentats dans les pays islamistes et pourquoi employer ce mot plutôt que le terme musulman ? » Une question intéressante selon l'étudiante, qui officie dans ce minuscule local depuis dix ans. « Je me garde toutefois de tout commentaire, si ce n'est de remarques éventuelles sur la forme, comme le bégaiement, un fort accent ou l'agressivité de l'auditeur », explique-t-elle. Pour plus de sécurité, l'auditeur, qui aura été sélectionné par le présentateur, sera de nouveau « testé » par l'assistante de l'émission avant de passer en direct. Mais cette précaution n'empêche pas toujours les débordements à l'antenne.

Un concurrent : le courriel

Le problème ? « En général, ceux qui s'apprêtent à se déchaîner nous présentent des questions très pertinentes », admet ­Mathilde. Les standardistes doivent alors vérifier que leur interlocuteur ne figure pas parmi la « liste rose », laquelle comprend une vingtaine de numéros à proscrire. « Les auditeurs qui veulent polluer l'antenne peuvent quand même y parvenir. Ce sont toujours les mêmes, mais ils changent de numéro régulièrement », concède Brian, lui aussi étudiant et fils d'un cadre de la Maison Ronde.

En moyenne, Alain Bedouet prend huit appels de 19 h 20 à 20 h, sur les 100 à 150 fiches réalisées par le standard. « Une chose est certaine : depuis l'explosion d'Internet, le téléphone sonne moins qu'avant », reprend la standardiste. Des courriels qu'Alain Bedouet s'est finalement résolu à citer à l'antenne, même si la relation directe à l'auditeur reste privilégiée. Hors de question de rebaptiser cette émission mise à l'antenne il y a près de trente ans !

Envoyer par mail un article

À France Inter, le standard est ouvert

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.