Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La Toile chinoise en quête d'annonceurs

12/07/2007 - par Julie Desné, à Shangaï

L'empire du Milieu a le Web le plus étendu du monde : on y recense 34 millions de blogs. Mais les annonceurs sont encore circonspects.

Wang Tong multiplie les interventions sur Internet. « J'écris des articles que je copie sur huit blogs en tout », explique ce jeune Pékinois de vingt-cinq ans. Ses blogs lui ont permis de bien gagner sa vie, mais aussi de monter sa société. « J'écris essentiellement sur les nouvelles technologies et Internet. Je me suis d'abord fait un nom en réalisant des chroniques sur un site et, quand les premiers blogs sont arrivés en Chine, j'en ai commencé un, fin 2002. Depuis, j'ai créé mon propre site et copié mes articles », résume-t-il. Au total, il gagne près de 2 000 dollars par mois, uniquement grâce aux revenus publicitaires. Une somme colossale dans un pays où le salaire moyen dans les villes n'excède pas les 200 dollars. Ce surdoué de l'informatique vit aujourd'hui comme un prince. « Je perçois toujours ces revenus publicitaires, mais maintenant la majeure partie de mon salaire vient de la société de conseil en informatique que j'ai montée », précise-t-il. Pour lui, nul doute que « le blog pourra devenir un métier à l'avenir. Aujourd'hui beaucoup de blogueurs ont une audience de 10 000personnes, mais ils ne savent pas l'utiliser. Ils pourraient facilement gagner 8 000 yuans [800 euros] sans avoir besoin de travailler. »

D'abord une soupape de liberté

Avec 144 millions d'internautes, la Toile chinoise est la plus étendue du monde et compte 34 millions de blogs, selon le China Internet Network Infomation Center. Les hébergeurs ont compris le potentiel d'un marché en pleine explosion. « Sur Sina, nous avons plus de 20 millions de blogs. Les plus populaires sont ceux des stars, des écrivains, des intellectuels... et des boursicoteurs », analyse Hou Xiaoqiang, directeur éditorial adjoint de Sina, premier portail chinois. Ces millions de sites personnels sont autant d'espaces publicitaires possibles. Sina propose déjà aux blogueurs qu'il héberge d'accueillir des bannières. Le concept pourrait aller plus loin. « Nous comptons lancer un projet similaire à celui de Google Adsense d'ici à la fin de l'année. C'est difficile à chiffrer, mais nous pensons que le marché est colossal », assure Hou Xiaoqiang.

Les annonceurs devraient se laisser charmer par cette audience chinoise, qui totalise 76 millions de personnes et permettrait d'approfondir un message publicitaire. Pourtant, la plupart d'entre eux restent frileux. « Par leur nature, les blogs ne peuvent pas toucher un public très large. La publicité doit donc y être très ciblée », analyse Tom Doctoroff, directeur de JWT pour l'Asie de l'Est.

En fait, dans un pays où le blog sert de soupape à des internautes très surveillés, l'objectif premier des blogueurs n'est pas de gagner de l'argent. Les plus connus d'entre eux n'ont souvent pas de publicité. C'est le cas de Xu Jinglei. Star de la Toile et actrice, elle a généré 97 millions de connexions en un an et demi, se classant en tête des blogs les plus populaires de Sina. De son côté, Hong Bo, qui compte 5 000 à 6 000 visiteurs uniques par jour, continue d'alimenter son blog pour le plaisir. « Je ne pense pas que la publicité puisse apporter beaucoup d'argent aux blogueurs », explique-t-il. Ce quadragénaire a même fini par renoncer à la publicité d'un portail qui utilisait son blog pour promouvoir ses bannières : « Je n'en voyais plus l'intérêt. »

http://english.sina.com

www.cnnic.net.cn/en/index

Envoyer par mail un article

La Toile chinoise en quête d'annonceurs

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.