Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Marketing mobile

Promouvoir son site mobile

28/02/2008

Comment faire savoir au consommateur que sa marque préférée est désormais accessible depuis son mobile ? Cette question, tous les annonceurs qui débarquent sur ce support se la posent. « On ressent un vrai frein créatif, témoigne Antoine Levêque, de Marvellous. L'adresse URL des sites mobiles est peu visible sur un visuel presse. » Toutes les agences sont désormais d'accord : le meilleur moyen pour promouvoir un site mobile est de mettre en oeuvre un plan médias... mobile. Une dépense supplémentaire que les marques ne doivent pas négliger, sachant que le coût de recrutement d'un mobinaute sur un site mobile est évalué à 60centimes d'euros. « Pour annoncer le lancement d'un tel site, on va justement profiter des sites mobiles des opérateurs téléphoniques, de Nokia, de Closer ou de Libération, identifiés comme des carrefours d'audience », détaille Antoine Levêque. Pour lancer son site www.mobile.fnac.com, la Fnac a mis au point un dispositif de campagne mobile classique : des SMS « push » (non sollicités par l'abonné), du comarketing avec les portails ­Gallery et SFR, le tout appuyé quand même par une campagne d'e-mailing.

Partenaire de la dernière Coupe du monde de rugby, la Société générale a voulu profiter de l'événement pour habituer ses clients à retrouver la marque sur leur portable. Elle a donc lancé avec l'agence Kassius un dispositif mobile à 360degrés, dénommé Par amour du rugby. Le principe : utiliser le maximum de canaux de communication. Un site mobile événementiel a été créé, soutenu entre autres par des jeux gratuits à télécharger, des jeux-concours photo, des campagnes de recrutement SMS et MMS et des bannières sur le site mobile de SFR.

Autre canal possible : le Web traditionnel. Sébastien Berten, associé de Backelite, y croit dur comme fer : « Entre le Web fixe et le Web mobile, l'interaction fonctionne plutôt bien. Les annonceurs ont donc tout intérêt à penser numérique en général. Dans l'idéal, il faudrait d'ailleurs que la marque ait la même adresse URL sur les deux supports. » Ce qui n'est pas encore le cas.

Obtenir de « vrais » budgets

Enfin, face au développement de ces plans médias spécialisés, les agences-conseils en marketing mobile se baptisent elles-mêmes agences médias mobiles. « Phone Valley est ainsi devenue l'agence média mobile de Publicis, témoigne son fondateur, Alexandre Mars. Nous servons d'intermédiaire entre les régies mobiles et nos clients. De la même manière que TF1 Publicité ne traite pas en direct avec Coca-Cola, mais passe par l'agence Carat. » Et la tendance s'étend : si elle garde pour l'instant son indépendance, SBW est officiellement devenue l'agence mobile d'Havas.

Néanmoins, que ce soit pour réaliser une campagne publicitaire mobile ou promouvoir le lancement d'un site, les agences déplorent toutes de travailler leur plan mobile avec des queues de budgets médias. Mais Sébastien Berten est optimiste : « Depuis le début 2008, on remarque malgré tout une multiplication des appels d'offres uniquement mobiles, ou Web et mobiles à la fois. C'est plutôt bon signe. »

Envoyer par mail un article

Promouvoir son site mobile

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.