Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Partenariats

Des opérations toujours plus sophistiquées

07/05/2008

À l'heure où les films restent de moins en moins longtemps à l'affiche (durée moyenne inférieure à trois semaines), d'autres stratégies doivent accroître la force de frappe des annonceurs. Ils espèrent ainsi occuper les esprits dès la première semaine d'exploitation. Puisque laisser apparaître leurs produits au cinéma ne suffit plus, ces mêmes annonceurs ­montent des opérations de plus en plus sophistiquées pour accompagner les sorties en salles. Ces partenariats élargis permettent aux producteurs de donner une visibilité supplémentaire au film et aux marques d'utiliser la période de promotion pour se payer de la publicité à bon compte. On a ainsi vu des ­associations parfois inattendues entre marques et longs-métrages. En 2005, La Marche de l'empereur avait travaillé de concert avec le Club Med et l'enseigne Nature et Découvertes pour sa pro­motion. Idem pour la marque de cosmétiques Liérac, vendue en pharmacies, avec Le plus beau jour de ma vie. Sans oublier Arthur et les Minimoys, pour lequel Luc Besson s'est associé avec BNP Paribas très en amont de la sortie du film.

Envoyer par mail un article

Des opérations toujours plus sophistiquées

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.