Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

34% Les affaires de dopage brouillent le Tour de France

27/11/1998

Le 8juillet 1998, quatre jours avant le départ du Tour de France, le soigneur de l'équipe Festina est interpellé en possession de produits dopants. C'est le début de «l'affaire Festina», le feuilleton médiatique de l'été. Pour autant, les sponsors n'ont pas déserté le monde du vélo. La direction de la marque suisse a maintenu son engagement dans le cyclisme et assure avoir tiré partie, in fine, de la mésaventure, notamment en terme de notoriété. Quant aux autres équipes mises en cause, telles TVM ou Once, elles seraient apparues plus victimes que coupables. En réaction, trois sponsors (La Française des jeux, BigMat et Cofidis) ont présenté, en novembre, une charte de lutte contre le dopage à laquelle a adhéré Festina. Cette dernière, récemment affiliée à la Fédération française de cyclisme, consacrera par ailleurs quatre millions de francs pour soutenir des actions anti-dopage. Néanmoins, les «affaires» ont refroidi les ardeurs des sponsors potentiels. Le dernier arrivant - le Crédit agricole, qui reprend l'équipe du Gan - avait signé avant le début du Tour. D.M.

Envoyer par mail un article

34% Les affaires de dopage brouillent le Tour de France

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.