Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE

En couverture

18/12/1998

Stratégies, avec la collaboration de Vigie Couv (Éditions spéciales), a sélectionné, parmi les quelque 20000magazines et 3000quotidiens publiés en 1998, les dix couvertures les plus marquantes de l'année. Ce choix, tout à fait subjectif, rend bien compte de l'actualité de l'année. Les plus belles unes ne font pas forcément les meilleures ventes...

téléstar (2février) L'effetTitanica joué à plein. Avec cette couverture consacrée à Kate Winslet et Leonardo di Caprio, l'hebdomadaire TV du groupe Emap a réalisé sa meilleure vente de l'année 1998 en kiosque, avec un score de 1652879exemplaires. ds magazine (15janvier) Charlotte Gainsbourg n'avait pas d'actualité significative, elle venait juste d'accoucher de son premier enfant.«C'est justement ce qui nous a motivés,explique la rédactrice en chef du magazine,cette idée de l'adoles- cente devenue femme sans que l'on s'en soit aperçu.»Très intimiste, cette photographie, réalisée par sa soeur Kate Barry, tranchait particulièrement en plein hiver. Résultat,DSa réalisé sa meilleure vente en kiosque de l'année, à 123643exemplaires. crash (19novembre) Pour un magazine«sur les cultures numériques, les nouvelles technologies et leurs répercussions dans la société et dans la création»,dixit son rédacteur en chef, le rôle de la maquette et du visuel est fondamental. C'est pourquoi les couvertures de ce bimestriel peu connu sont originales. Celle du numéro novembre-décembre ne déroge pas à la règle. vsd (9avril) Tous les magazines y sont allés de leur numéro anniversaire de Mai 1968.VSDa choisi de consacrer 20pages à l'événement et a opté pour une photo de Gilles Caron, l'un des photographes phares de l'époque, pour sa couverture. Une réussite visuelle, mais cette couverture n'a eu aucune incidence sur les ventes, explique- t-on chez Prisma Presse. l'équipe (13juillet)«Plus rien ne sera jamais comme avant.»Ainsi débute l'éditorial que Jérôme Bureau signe en une deL'Équipeau lendemain de la victoire de l'équipe de France. Le directeur de la rédaction du quotidien sportif se livre ensuite à une autocritique en exprimant sa reconnaissance et ses félicitations à Aimé Jacquet. Trop tard pour ce dernier, qui n'a toujours pas pardonné. glory (21aout) La victoire des Bleus en Coupe du monde et ses deux buts en finale ont fait de Zinedine Zidane, au même titre que Fabien Barthez, l'une des stars de l'été. Pas étonnant, dans ces conditions, que les magazines people - comme le nouveauGlory,lancé quatre mois plus tôt - se soient emparés de son image. Pour le plus grand plaisir de ses fans... et des éditeurs. l'événement du jeudi (17septembre) Cette couverture de l'hebdomadaire du groupe Hachette est incontestablement l'une des plus réussies sur l'affaire Lewinsky. En une photo- montage, elle résume parfaitement l'enquête que le news magazine consacre à«une démocratie devenue folle».l'express (14octobre) Une fois n'est pas coutume, l'hebdomadaire est sorti le mercredi 14octobre et non le jeudi comme à son habitude. Officiellement pour mieux coller à la publication du livre de Don Wolfe sur Marilyn, dontL'Expresspubliait des extraits. Mais aussi pour devancerParis Match,dont la couverture était consa-crée au même sujet. Bilan de l'opération: une diffusion en kiosque de 131615 exemplaires, supérieure de 36% à la moyenne de l'année. libération (26novembre) Petite devinette. Quel est le quotidien qui a traité de la façon la plus originale le rejet de l'immunité du général Pinochet, le 26novembre dernier?Libérationbien sûr. Pourquoi? Grâce à sa couverture, tout autant qu'à ses six pages consacrées à l'événement. Dans le genre, le quotidien de Serge July est vraiment un maître-orfèvre. les inrockuptibles (23septembre) En règle générale, l'hebdomadaire culturel publie en couverture la photographie de l'artiste de son dossier phare. C'est donc le portrait d'Éric Rohmer qui aurait dû être publié le 23septembre. Mais le cinéaste ne l'a pas voulu et il en donne les raisons en dix-neuf lignes à la une.«Je n'aime pas qu'on publie des photos de moi,explique-t-il en substance.Tout simplement par ce que je pense que l'oeuvre est plus importante que la personne. Et pour des raisons très égoïstes, car j'aime bien ne pas être reconnu dans la rue.»Au final, d'ailleurs, n'est-ce pas plus efficace?

Envoyer par mail un article

En couverture

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.