Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

MICHELLE STAPLETON ET EMILY BLISS, PRODUCTRICES CHEZ BRAVE FILMS

Flairer les bons spots

02/04/1999

C'est l'histoire de deux jeunes femmes qui en ont eu assez de travailler pour un géant américain. Michelle Stapleton et Emily Bliss se sont connues il y a un peu plus de quatre ans en travaillant dans la filiale londonienne du groupe de production américain Propaganda.«Cette maison est énorme. Elle travaille avec plus de quarante réalisateurs. Je me suis rapidement aperçue que de grands talents ne pouvaient pas s'exprimer librement, car ils étaient bridés par cette très lourde organisation,raconte Michelle Stapleton.Avec Emily, nous avons décidé de tout quitter pour créér notre société, Brave Films.»Dans leurs valises, les deux productrices, alors âgées de vingt-sept ans, emmènent deux réalisateurs de moins de trente ans. Alex Winter, qui travaille toujours pour elles, s'était essayé au cinéma. Howard Greenhalgh avait réalisé de nombreux clips vidéo. Une semaine après l'ouverture de Brave Films, les cofondatrices touchent le gros lot. Camelot leur confie la réalisation de plusieurs films pour le lancement de la loterie nationale anglaise et P&O les choisit pour une campagne autour de ses ferries qui assurent la liaison entre la France et l'Angleterre. Pas mal pour un début. Aujourd'hui, Brave Films travaille avec six réalisateurs dont l'Australien Alex Proyas, un des talents les plus «chauds» de la place.«Nous n'avons jamais volé de réalisateur à une autre agence. C'est eux qui viennent nous trouver. Question d'éthique»,tient à souligner Michelle Stapleton. Brave Films collabore aujourd'hui avec les plus grandes agences de publicité londoniennes. Ogilvy&Mather, Abbott Mead Vickers, Leo Burnett, TBWA et plus récemment BBH lui ont fait confiance. Les annonceurs pour lesquels ses réalisateurs ont oeuvré sont aussi fameux. Ford, Mitsubishi, Heinz, Nike, Peugeot, Citroën, etc. La liste est longue. L'avenir semble également des plus prometteurs pour cette maison de production.«Nous sommes entrés en pleine récession. Les clients dépensent en conséquence de moins en moins d'argent. Mais nous avons prévu le coup en gardant un effectif fixe très faible. Nous ne sommes pas plus de douze employés en comptant les réalisateurs pour un chiffre d'affaires de moins de 60millions de francs. Nous pouvons ainsi proposer des prix très compétitifs sans altérer la qualité de notre travail.»

Envoyer par mail un article

Flairer les bons spots

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.