Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Louis XIV 40millions de francs

23/04/1999

Les cofondateurs de Louis XIV, Jean-Luc Bravi et Bertrand Suchet, ne se déplacent qu'en deux roues. Et sur une Yamaha, un de leurs clients. L'accroche publicitaire qu'ils ont concoctée pour la marque japonaise illustre l'un de leurs principes: «Réussir, c'est voir plus souvent ses enfants que ses associés». Humanistes, ils le sont encore lorsqu'ils affirment que leur plus grand succès est d'avoir recruté en cinq ans plus de soixante personnes. L'agence compte d'ailleurs déménager dans Paris pour doubler de surface. Sur leur métier, en revanche, ils se refusent à théoriser, expliquant que, quelles qu'en soient les évolutions, «ce sont toujours les idées brillantes qui font la différence. Ici, la hiérarchie est uniquement intellectuelle. Il nous est arrivé de promouvoir un stagiaire à la tête d'un budget au bout de six mois parce qu'il produisait des idées», commente Jean-Luc Bravi. Née avec l'appui du réseau Omnicom et le budget Audi, l'agence a tellement gagné en attractivité qu'elle en vient à refuser des prospections. Ce luxe lui permet d'être sélective et d'accorder sa priorité à des budgets internationaux ainsi qu'à des secteurs où elle n'est pas encore présente. «Cette année, nous espérons nous développer dans les services et gagner une banque», avoue Jean-Luc Bravi. Louis XIV a certes perdu la marque d'électroménager Thomson, à la suite d'un réalignement décidé par le groupe Brandt, au profit de BBDO et d'Euro RSCG Works, sans compter les départs d'Eurocard Mastercard et de Banque directe. Mais elle affiche un joli palmarès de nouveaux clients parmi lesquels la CNP, Parke Davis, Le Petit Marseillais ou Rolex. En matière de création, l'agence se refuse à créer un style Louis XIV, mais elle veut «donner aux gens de vraies raisons de croire à la publicité en partant d'un plus produit». La démonstration est faite en action avec l'Audi V6 TDI, tellement puissante que l'automobiliste en cavale oublie qu'elle carbure au diesel, ou encore avec les skis Bandit de Rossignol, que chaussent des cow-boys lors d'une attaque de train!

Envoyer par mail un article

Louis XIV 40millions de francs

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.