Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Dix familles à la loupe

14/05/1999

Toutes les familles de presse ne sont pas logées à la même enseigne. Dans un contexte difficile, peu d'entre elles ont réussi à tirer leur épingle du jeu. Les dix principaux enseignements du millésime 1998.

La PQR toujours en quête d'acheteurs

Les années se suivent et se ressemblent étrangement pour la presse quotidienne régionale: en 1998, la tendance est toujours nettement baissière. Seuls trois titres (sur 49):Nord éclair, Var matinetLa République des Pyrénées, ont vu leur diffusion progresser de plus de 1%. Et ils ne sont que six dans ce cas sur cinq ans.

Presse TV: une décroissance difficile à gérer

Ils ont beau multiplier les nouvelles formules et investir en promotion, les grands hebdos TV n'en finissent plus de voir leur diffusion s'éroder. SeulTélé Loisirsa su s'adapter à l'émergence du câble et du satellite. En renforçant, en octobre dernier, sa pagination sur cette offre sans lever le pied sur les généralistes, Prisma Presse a réussi son pari. Il est certes loin de la progression deTélécâble Satellite Hebdo(+36,7%), mais il se rapproche sérieusement deTélé Star.

Hebdos féminins: l'exceptionElle

À l'exception notable de Elle et deMaxi, les hebdomadaires féminins ont connu une année 1998 délicate. La situation de la famille est d'autant plus difficile que la même tendance s'observe sur cinq ans, sauf pour les deux poids lourds que sontElleetFemme actuelle.

Santé:Psychologiessuperstar

Dans un univers de presse où les deux leaders connaissent une baisse de leur diffusion, tant sur un an que sur cinq ans, la bonne santé de Psychologies dénote fortement. Avec une progression de 59,5%, le mensuel repris l'an dernier par Jean-Louis Servan-Schreiber affiche la meilleure progression du millésime 1998 de Diffusion Contrôle, ce qui devrait lui valoir une étoile de l'OJD.

Seniors: Pleine Vie se rapproche de Notre Temps

Antoine Adam, Pdg fondateur dePleine vie, ne cache plus son ambition: rattraper et dépasser son concurrent de Bayard Presse. «Il y a quelques années, je n'osais même pas y penser,reconnaît-il.Aujourd'hui, ce n'est plus un rêve, c'est possible.» Pour parvenir à son but, il devra néanmoins remonter un handicap de quelque 200000exemplaires. Surtout, il ne peut plus compter sur l'immobilisme deNotre Temps, qui a compris le danger et lancé une nouvelle formule en juin dernier. «Les premiers résultats sont tout à fait positifs», affirme Philippe Boulnois, directeur du pôle senior de Bayard.

Les titres football ont profité de la Coupe du monde

La Coupe du monde a porté ses fruits. À l'heure où la presse sportive est plutôt orientée à la baisse, tous les magazines consacrés au football ont vu leur diffusion France payée progresser en 1998. Avec un gain de 27,9%,Onze mondialfigure même dans le classement des dix plus fortes hausses de l'année. Autre performance, celle deL'Équipe magazineen progression de 5,8% sur des volumes (420012ex.) déjà conséquents.

Les adolescents très critiques

Les éditeurs de presse adolescente ont du souci à se faire. Les six plus fortes baisses de l'année proviennent de magazines de cette famille de presse. À n'en pas douter, l'offre n'est plus adaptée aux attentes de ce public exigeant. Il est donc temps de changer. Bauer a d'ailleurs montré l'exemple: en modifiant de fond en comble l'exBravo Girl, devenuGirls, le groupe allemand semble avoir réussi son pari. La diffusion a progressé de 40% en un an, même si elle reste encore en-deça de ses performances d'il y a cinq ans.

Les news-pictures au beau fixe

Certes,VSDetL'Événementn'ont pas trouvé la bonne formule pour remonter la pente, mais 1998 restera pour les news-pictures un bon millésime. La plupart des titres ont retrouvé une évolution positive. MêmeLe Figaro magazinea stabilisé sa diffusion. Pour sa part, en se maintenant à plus de 200000ex.,Mariannes'installe définitivement dans la durée.

La presse cuisine boit le bouillon

Les cinq titres de la famille affichent en 1998 une baisse de leur diffusion France payée de plus de 10%. Sur cinq ans, la situation n'est guère plus brillante:Cuisine actuelleperd 49,9% de sa diffusion etGuide cuisine38,5%. Dans ce tableau,Cuisine&Vins de Francefait figure d'exception, puisque le mensuel du groupe Marie-Claire connaît une progression de 132,4%.

Les mensuels décoration redressent la tête

Après plusieurs années difficiles, les mensuels maison-décoration-jardin semblent avoir retrouvé les faveurs du public. La tendance sur cinq ans reste baissière, maisL'Ami des jardins et de la maisonetLe Journal de la maisonont inversé la pente(respectivement + 7,4% et + 21,9%). Quant à la diffusion d'Atmosphères, elle gagne 58,4% en un an, ce qui en fait un candidat potentiel pour les étoiles de l'OJD.

Envoyer par mail un article

Dix familles à la loupe

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.