Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

LA NRCO

Une année difficile

14/05/1999

L'année 1998 n'a pas été simple pourLa Nouvelle République Centre-Ouest (NRCO),qui a dû digérer sa rupture avec le groupe Havas, celui-ci ayant arrêté son activité de régie publicitaire. Le quotidien a donc créé sa propre structure commerciale, ce qui n'a pas manqué d'influer sur ses recettes: il a enregistré un déficit d'exploitation de 27MF. Cependant, d'après David Bohbot, le vice-président du directoire, la situation n'est pas catastrophique.«Nous comptons retrouver l'équilibre d'exploitation cette année,indique-t-il,sans pour autant cesser de nous développer.»Depuis mai dernier,La NRCOest déjà accompagnée duTV hebdodu groupe Hachette et compte renforcer son contenu et ajouter des suppléments, si possible chaque jour. Une équipe dédiée à ces projets est déjà en place. Les autres activités du groupe affichent en revanche une belle santé.Centre-Presse,à Poitiers, repris en avril 1996, est aujourd'hui à l'équilibre. Quant àLa République du Centre,la situation est plutôt saine. Sur l'ensemble de ses filiales - journaux gratuits, production TV (avec TF1, LCI et M6) ou encore télématique -, le groupe réalise environ 350millions de chiffre d'affaires avec un résultat d'exploitation proche de 40millions. Et il est décidé à lancer de nouvelles activités, en particulier dans le multimédia. À parité avec la société ORT,La NRCOmet ainsi la dernière main à un site Internet, intitulé Actu business, à destination des PME et sur abonnement. Le titre participe aussi au site Loire Vallée on line, un portail territorial vers le monde asiatique et anglo-saxon. Enfin, l'ouverture des sites deLa République du Centreet deCentre-Presseest imminente.

Envoyer par mail un article

Une année difficile

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.