Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

LE GRAND PRIX

Publicité d'intérêt public

04/06/1999

Observons l'effet de l'eau d'Evian sur votre organisme.»Ainsi commence le dernier spot Evian, imaginé par l'agence Euro RSCG BETC et réalisé par Jean-Pierre Roux. S'ensuit un ballet aquatique dans lequel des bébés dansent dans de grosses bulles d'eau. Grand Prix Stratégies 1999, ce film spectaculaire et attendrissant a fait l'unanimité et obtenu des scores Ipsos époustouflants: 91% de reconnaissance et 94% d'agrément. La marque a reçu de nombreuses lettres et coups de téléphone de téléspectateurs émus, et des personnes âgées ont même écrit pour remercier et raconter qu'ils se repassaient le film régulièrement. Cette féerie aquatique en forme de prouesse technique a pourtant bien failli ne pas voir le jour. De nombreuses sociétés de production, contactées pour produire le film, ont reculé devant l'ampleur de la tâche. Seul Alain Bernard, le patron de La Pac, s'est jeté à l'eau.«Danone travaille toute l'année avec trois maisons de production, dont La Pac,raconte-t-il.C'est pourquoi je me suis battu pour faire ce spot, pour que nous ne soyons pas considérés comme tout juste bons à produire des films yaourt.»Afin de remporter l'appel d'offres, La Pac et Jean-Pierre Roux ont proposé de faire tourner de vrais bébés. Grâce à cette recommandation, ils ont gagné en finale contre un réalisateur anglais. Celui-ci préconisait de filmer des enfants de sept-huit ans et de les rapetisser ensuite, ce qui donnait des bébés moins naturels et, surtout, moins potelés. Tourné en Espagne durant huit jours dans une piscine de 20mètres sur 20 remplie d'une eau à 37°C, ce film a nécessité pas moins d'un mois de préproduction et deux de postproduction. Une dizaine de bébés ont tourné à tour de rôle.«Ils restaient dans l'eau deux ou trois minutes, puis repartaient à la nurserie,explique Jean-Pierre Roux.Il fallait qu'ils se sentent bien dans l'eau afin que cela apparaisse à l'écran, car on ne dirige pas un bébé.»Encadrés par des chorégraphes en bleu, effacés au montage grâce aux trucages numériques de la société McGuff, les «acteurs» ont l'air le plus naturel du monde. Pourtant aucun d'entre eux ne plonge, ils sont soulevés dans les airs par les chorégraphes. Les scènes ont ensuite été truquées et collées pour donner l'impression que tous plongeaient en même temps. Avant le tournage, la chorégraphie avait été dessinée en 3D et acceptée par le client. Au total, ce film a coûté 7,2millions de francs.

Envoyer par mail un article

Publicité d'intérêt public

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies