Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ENTRETIEN

Anne-Charlotte Amory

04/06/1999

Directrice générale d'Evian-Volvic France (Danone), Anne-Charlotte Amory explique comment ce spot a permis à la marque Evian, fortement attaquée en hypermarchés, de regagner du terrain. Les exigences techniques de ce film ne vous ont pas effrayée? Anne-Charlotte Amory. Si, bien sûr. L'exécution nous faisait un peu peur, d'autant que de grands réalisateurs tels que Luc Besson ou Jean-Jacques Annaud avaient refusé de faire ce film, rebutés par le défi technique qu'il impliquait. Comme nous voulions que le résultat soit magique, charmant, nous avons hésité sur le choix du réalisateur Jean-Pierre Roux. Nous craignions que de vrais bébés ne puissent exécuter les mouvements décrits dans le story-board et que cela ne se transforme en un spot Blédina. Quel était l'objectif du film? A.-C.A. Il fallait se démarquer des eaux de source. Les consommateurs ne font pas la différence entre les différentes eaux, leur unique souci étant qu'elles soient pures. Or, il y a deux créneaux distincts sur le marché: les eaux de source, qui désaltèrent, et les eaux minérales, qui possèdent de véritables atouts santé. Attaquée en distribution par les premières, Evian, pour faire la différence, a décidé de capitaliser sur l'idée de bénéfice santé. Cette stratégie est un vrai pas en avant pour la marque. Parler de santé au grand public nécessitait un discours très large. C'est pourquoi nous avons opté pour l'entretien du corps, car qui dit entretien dit aussi longévité et jeunesse. D'où notre nouvelle signature, «Evian, déclarée source de jeunesse par votre corps». D'ailleurs, pour Volvic, nous pensons également infléchir le discours sur ce thème. La marque a-t-elle gagné des parts de marché? A.-C.A. Elle a gagné un point entre novembre et décembre 1998, mois pendant lequel la campagne a été diffusée. Elle a également progressé de 6% en hypermarchés entre janvier et avril 1999. Pour comparaison, elle était en régression de 2% sur l'année 1998. Ce film était non seulement un pari technique, mais aussi un gros investissement, puisque l'achat d'espace sur un mois a représenté 30millions de francs. Entretien: O.D.

Envoyer par mail un article

Anne-Charlotte Amory

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.