Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Gros plans sur les dix leaders du marché

02/07/1999

1_BDDP Corporate, toujours intouchable

Bernard Emsellem était attendu au tournant. Propulsé à la tête du groupe BDDP Corporate après le départ de Rémy Ossard en juillet 1998, le nouveau président peut être satisfait. Le leader du marché domine toujours de la tête et des épaules ses concurrents. Il creuse même un peu plus l'écart avec une progression notable de près de 18%. L'arrivée de clients de taille comme le Crédit lyonnais (ouverture du capital) ou Elf Aquitaine (communication interne) n'y est pas étrangère. Mais BDDP Corporate doit essentiellement ses bons résultats au développement des budgets de ses clients existants tels Accor, la SNCF, Danone et France Télécom. Bernard Emsellem en a profité pour étoffer son équipe. Après l'arrivée en juin 1998 de Muriel de Szilbereky en communication financière, Jean Berthezène (communication de crise), Anne-Sylvie Schneider (collectivités locales) et Jean-Paul Lichtenberg (création) ont, eux aussi, rejoint l'agence depuis le début de l'année. Enfin, en ce qui concerne le multimédia, BDDP Corporate s'est associée à l'agence Tequila pour lancer au mois de juin dernier une structure spécialisée dirigée par Laurent Blaizot. A.D.

2_Altedia, le challenger surprise

Le groupe Altedia, présidé par Raymond Soubie, a confirmé l'an passé son positionnement. Aux termes de nouvelles acquisitions dans la presse d'entreprise avec Influences et dans le conseil en ressources humaines avec Ordis, le groupe s'est réorganisé autour de trois pôles: communication interne, communication financière et recrutement. Une stratégie qui s'est soldée en 1998 par l'explosion de sa marge brute (144MF) et de ses effectifs (246 personnes). Raymond Soubie n'est pas peu fier d'égrener la liste de ses clients: Air France, Crédit lyonnais, Aerospastiale Matra, Alstom, Aventis, etc. Le groupe s'est fait une spécialité de la communication auprès des salariés-actionnaires. S'appuyant sur 40MF de trésorerie, Altedia ne cache pas ses ambitions de croissance externe en France. Raymond Soubie mise aussi sur un développement européen. Déjà présent en Belgique et membre du réseau de conseil en ressources humaines EBC (European Business Career), il cherche à s'implanter en Grande-Bretagne et en Allemagne. M.N.

3_Media System se tourne vers l'Europe

Nous avons l'intention de reprendre notre développement. Une croissance annuelle de 20% sur la période 1999-2000 me semble réaliste.» Serge Pérez, Pdg de Media System, est décidé à profiter de la reprise du marché des ressources humaines, qui représente les deux tiers de sa marge brute en 1998. Pour le patron de la filiale de Publicis, la clé du développement passe par l'international: «Le recrutement est européen. Quant à la concurrence, elle est internationale.» Pour satisfaire des client tels que Cisco System, Danone, Hertz ou Disney, Media System a participé à la création du RAN (Recruitment Advertising Network), un réseau composé de sept autres agences européennes, toutes indépendantes. Media System s'est même doté d'un département international composé de cinq personnes et dirigé par Moïse Kissous. Concernant Internet, Serge Pérez se montre résolument optimiste. Il perçoit cet outil de recrutement comme complémentaire au papier et non concurrent. La conception des sites des clients est assurée par Publicis Technology, le pôle multimédia du groupe. Une cellule de Web planning se charge de l'achat d'espace sur la toile. M.N.

4_DDB?/Hintzy Heymann: fusion digérée

Les chiffres parlent d'eux-mêmes: la filiale corporate du groupe DDB affiche une marge brute de plus de 120millions de francs pour 1998 contre 67,5millions de francs en 1997. Une croissance due à l'intégration du groupe Hintzy Heymann&Associés, à la plus grande satisfaction de Pierre Siquier, président du nouveau groupe: «La fusion nous a permis de réaffirmer un positionnement commun, consistant à aborder différents métiers avec une approche stratégique et créative.» Les clients ont, semble-t-il, apprécié. Le groupe a compté parmi ses budgets phares le recensement de l'Insee, le lancement de l'euro, la privatisation d'Air France et l'Année du Maroc. Le pôle presse d'entreprise a lui aussi connu des changements avec le rapprochement de Motamo (DDB&Co) et Colonne B (Hintzy Heymann) pour créer Tagaro! DDB&Co. Objectif: atteindre une marge brute de 38MF pour l'année 1999 avec des clients tels que L'Oréal, Accor, France Télécom, Crédit lyonnais... Fort de ces performances, Pierre Siquier compte exporter le concept de l'agence, qui repose entre autres sur la collaboration de savoir-faire différents dans les pays européens où le groupe est implanté. M.N.

5_Publicis Consultants s'exporte

Rattrapée dans le classement par DDB&Co, la filiale conseil en stratégie de marque et d'entreprise du groupe Publicis enregistre néanmoins une belle progression, avec 120MF de marge brute. L'agence présidée par Jean-Yves Naouri a porté à son actif, au cours de l'année écoulée, des budgets remarqués: la transformation du CNPF en Medef, le lancement des clubs d'actionnaires d'Elf Aquitaine et du Club Med, les programmes de relations publiques d'Adidas et Coca-Cola lors de la Coupe du monde de football et la promotion des centres d'information et du programme Cordis de la Commission européenne. À noter, le développement, sous la houlette de Pierre Janin, de budgets allemands - Hella, Behr et Daimler Chrysler Services - et le rachat de l'agence de RP Christine Pietri, spécialisée dans la mode et le luxe (10MF d'honoraires). Par ailleurs, le groupe, déjà présent à Amsterdam, Bruxelles et Lisbonne, s'est implanté au cours des dix-huit derniers mois à Zurich, Auckland et Sidney. D'autres projets devraient voir le jour outre-Atlantique. A.D.

6_BBDO Corporate, une croissance turbo

Patrick d'Elme a réussi son pari: se hisser en moins de deux ans dans le peloton de tête des agences-conseils en communication corporate. Pour arriver à ses fins, le président de BBDO Corporate n'a pas lésiné sur les acquisitions. Une méthode à la hussarde qui s'est entre autres soldée l'année dernière par des rapprochements avec sa société soeur, Deslegan BBDO, puis Creapress. La première a apporté son expérience de la création publicitaire et du business to business. La seconde, qui affichait 25,4MF de marge brute en 1998, lui a ouvert le marché de l'édition d'entreprise. Mais une telle progression ne peut s'expliquer par la seule croissance externe. La politique commerciale agressive de BBDO Corporate lui a aussi permis de décrocher des budgets comme Météo France, la Fondation de France et la campagne du ministère de l'Économie sur le bug informatique de l'an 2000. L'agence s'est fait une spécialité des appels d'offres publiques. Elle a récemment remporté les campagnes sur l'éclipse et les accidents de la vie domestique du CFES et la dernière campagne de la Cnam. A.D.

7_i?, la force tranquille

Information&Entreprise, qui s'est récemment rebaptisée i?, s'est également dotée de trois nouvelles enseignes: i? Consultants (relations publiques), i? Expressions (édition, multimédia) et i? Décision (veille et analyse d'informations). Le groupe poursuit imperturbablement son développement avec une croissance moyenne de 23% depuis trois ans. L'agence de Jean-Pierre Beaudoin et Tristan Follin, qui a quitté le quartier de la Bastille pour un hôtel particulier rue de Trévise, dans le neuvième arrondissement de Paris, a beaucoup travaillé à la consolidation de ses grands comptes existants. Elle a ainsi accru de 50% en moyenne ses honoraires sur des budgets comme IBM, Motorola, Mars et France Télécom. i? a également acquis des nouveaux budgets de taille comme Iomega, spécialiste du stockage informatique, la marque allemande de lingerie Schisser et UPS qui est appelé à devenir l'un des plus gros comptes de l'agence. Parmi ses dernières acquisitions, le budget institutionnel de Thalys devrait, entre autres, se traduire par la mise en place d'un observatoire des modes de vie. Objectif: modifier l'image du TGV du Nord, trop associé aux hommes d'affaires. A.D.

8_Une année de transition pour Euro RSCG

Bien qu'honorable, l'augmentation de la marge brute d'Euro RSCG Corporate marque un net ralentissement. Habituée aux progressions quasi exponentielles, la filiale d'Havas Advertising a manifestement dû freiner ses ardeurs. La fusion Euro RSCG Institutionnel-Hieaux Réus Partner n'y est pas étrangère. Du fait du départ prévu de Muriel Réus, l'agence de RP, qui affichait en 1997 une marge brute de 14,4millions de francs, n'a évidemment pas contribué aux résultats du nouvel ensemble à la même hauteur. Les dirigeants en ont cependant profité pour réorganiser la nouvelle enseigne en quatre pôles: relations publiques, événements, publicité et édition. Sur cette dernière activité, Euro RSCG Corporate a repris l'initiative en lançant au mois de septembre de l'an dernier avec Bruno Scaramuzzino, ancien patron et fondateur de Verbe, Euro RSCG Publishing. Tout cela n'a pas empêché l'agence d'engranger quelques budgets important comme Alcatel, Eco-Emballage, le CFES pour le sida ou le Fret SNCF. Mais déjà, le groupe, présidé par Stéphane Fouks, table cette année sur une croissance de 25%. Les budgets récemment acquis (BNP, LVMH, la Sécurité routière, Vivendi, Universités Bouygues Télécom) en témoignent. A.D.

9_Le Public Système croît par la Bourse

Les 28millions de francs levés par le Public Système en juillet 1998, lors de son introduction en Bourse, lui ont permis d'engager une active politique d'acquisitions. En un an, le groupe a notamment racheté Ligth System (son et éclairage), Réclame (relations presse), Générique (relation presse cinéma) et Blue Steam, une agence de stimulation et d'animation de réseau. Objectif: offrir des services intégrés et complémentaires allant de l'agence de voyage aux prestations techniques de son et de lumière. En interne, le groupe a recruté des experts apportant une valeur ajoutée sur des secteurs précis: recherche et pilotage de partenariats, spécialistes de la finance (road-show, introduction, etc.) ou du multimédia, embauchant une vingtaine de personnes pour ce seul secteur. La cotation du groupe lui aura permis de gagner en notoriété, surtout à l'étranger. Le Public Système a ainsi réalisé une centaine d'opérations dans 37pays en 1998, sur les 420actions menées. L'événement le plus remarqué: le défilé organisé en septembre 1998 lors du centenaire du Mondial de l'automobile. D.M.

10_La conversion de Burson Marsteller

En dépit d'une année de «pause» (+8,4%, après +30% en 1997), Burson Marsteller reste dans le peloton des dix premières agences du marché. L'année 1998 aura été marquée par une percée dans le secteur de la communication financière avec des opérations comme SG Paribas, Alstom, CCF et AIG. Un développement que Jean-Pierre Rousset, président de Burson Marsteller, compte bien poursuivre cette année, avec le recrutement, à la rentrée, d'un responsable de la communication financière. L'agence mise aussi sur le high-tech qui a été boosté l'an dernier par l'arrivée du budget Alcatel. Deux personnes devraient venir renforcer l'équipe dans ce domaine dès cet été. Mais la principale actualité de l'agence reste la création, en juin dernier, avec Young? de Young? Corporate, dirigée par Christiane Quénard et Franck Gilardo. Cette initiative, qui s'inscrit dans le développement de l'offre «corporate» en France, s'est cependant soldée pour Burson Marsteller par le départ de son client McDonald's, dont le principal concurrent Quick est géré par Young&Rubicam. A.D.

Envoyer par mail un article

Gros plans sur les dix leaders du marché

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W

BUG