Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Jean-Marc Tramoni

17/09/1999

Jean-Marc Tramoni, directeur artistique au sein de Saatchi & Saatchi, représente, avec son alter ego Marc Rosier, le team qui monte dans l'agence. Il livre sa perception de la création en presse magazine.

Vous êtes un créatif de la génération télé. Que pensez-vous de la création en presse magazine ? Jean-Marc Tramoni. Elle est trop sage. Elle est enfermée dans un moule. Trop rigoureuse, trop ennuyeuse. Pour la faire évoluer, il faut tout casser. Aujourd'hui, la télévision est à la mode. Pour se démarquer, il faut briser les codes. Pour la campagne des cartes France Télécom, conçue avec mon acolyte Marc Rosier, nous avons essayé de créer des situations loufoques. J'appelle ça faire du surréalisme dans un monde réaliste. Je ne sais pas si la campagne était drôle, mais en tout cas, nous avons essayé de faire bouger les choses. Que pensez-vous de la tendance actuelle qui consiste à épurer les créations ? J.-M.T. J'aime bien. Avec juste un visuel et un logo, on arrive à quelque chose qui est le plus simple possible. Seule l'idée reste. La campagne que j'ai adorée, c'est celle pour la Sony avec un écran plat réalisée par DDB : elle a d'ailleurs été primée, en juin dernier, au Festival international de la publicité à Cannes. Elle ne présentait qu'un écran de télévision et un rouleau compresseur. C'est l'exception qui confirme la règle. Même si cette annonce était très sage, elle était tellement bien faite que j'en ai eu le souffle coupé. Comment abordez-vous un brief pour une campagne en presse magazine ? J.-M.T. Lorsque j'ai à réaliser une campagne en presse magazine, je suis terrorisé. Il faut que tout arrive à entrer sur une seule page et le client veut toujours dire trop de choses. Heureusement, il nous reste toujours l'échappatoire de la body copy. Lorsque je dois créer une campagne d'affichage, là, c'est carrément l'horreur. Le visuel doit être percutant et compris en une fraction de seconde. Entretien : O.D.

Envoyer par mail un article

Jean-Marc Tramoni

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies