Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

De nouvelles populations séduites

01/10/1999

Les chiffres peuvent être trompeurs. Les intentions d'abonnement au câble et au satellite n'ont pas évolué d'un iota depuis la première vague de l'enquête: 19% des Français âgés de plus de 15ans affirment toujours qu'ils ont l'intention de s'abonner à un bouquet de chaînes thématiques, et 61% répondent toujours qu'ils n'en ont pas l'intention. Pourtant, cette apparente stabilité cache une nette évolution des mentalités: en mars dernier, les Français étaient près de la moitié (46%) à répondre «certainement pas»; aujourd'hui, ils ne sont plus que 39% dans ce cas.«La population non équipée semble beaucoup moins réfractaire à cette éventualité qu'il y a six mois», souligne Benoît Tranzer. Les 50-64ans et les femmes, deux populations très réticentes en mars dernier, se sont ainsi convertis.«Peut-être faut-il voir là l'effet des campagnes publicitaires de TPS et CanalSatellite de ces derniers mois», note Véronique Viviano, directrice du pôle télévision d'Ipsos Médias. À l'inverse, les abonnés de Canal+ montrent moins d'enthousiasme pour s'abonner qu'en mars dernier. Le groupe dirigé par Pierre Lescure aurait-il achevé de transformer les abonnés de la chaîne cryptée en abonnés de CanalSatellite?

Le câble en profite

Autre tendance, les Français s'estiment plutôt bien renseignés sur les différentes formes d'abonnement. Surtout pour la télévision par satellite. En six mois, le nombre de personnes affirmant être bien renseignées est passé de 39% à 61%. Dans le même temps, les«très mal renseignés»sont moitié moins nombreux (14%) qu'en mars dernier. Cette progression spectaculaire s'explique évidemment par les campagnes de communication de TPS et CanalSatellite de ces dernières semaines, très centrées sur le prix de ces bouquets et sur la gratuité de la parabole, ce qui simplifie les aspects techniques. La télévision par câble profite de cet effet d'entraînement (41% s'estiment bien renseignés, alors qu'ils étaient 33% en mars dernier), alors qu'elle s'est montrée très discrète sur ses offres commerciales. Pire, certains mailings, très mal conçus, n'ont rien apporté à la compréhension des bouquets câblés. C'est en particulier le cas de la dernière offre de Lyonnaise Câble, valable jusqu'au début septembre, qui proposait de payer «exceptionnellement» 120francs par mois jusqu'à la fin de l'année pour 21chaînes, dont les 7généralistes, mais sans indiquer le montant de l'économie. Quant aux prospects qui auraient souhaité davantage de chaînes, aucune explication n'était fournie. On comprend parfois mieux pourquoi le nombre d'abonnés au câble progresse lentement... Didier Falcand et Lionel Gaillaud

Envoyer par mail un article

De nouvelles populations séduites

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.