Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

OPÉRATEURS : BAISSE DES PRIX GÉNÉRALISÉE

22/10/1999

Souhaitée par l'ensemble du marché, la disparition progressive du monopole de France Télécom commence à porter ses fruits. L'arrivée de nouveaux concurrents tels que Cegetel Entreprises, GTS Omnicom, WorldCom, Siris, 9 Télécom ou encore Belgacom ont orienté les tarifications à la baisse. Une évolution déterminante pour les centres d'appels, très voraces en minutes de téléphone.«Les nouveaux opérateurs pratiquent des remises d'environ 30% sur les tarifs longue distance. En moyenne, France Télécom accorde des remises de 12%,commente Emmanuel Richard, consultant pour le cabinet d'études Cesmo.L'économie est avant tout réalisée à l'international, puisque l'accès local n'est pas encore libéralisé dans les faits.»«Nous avons enregistré une diminution de 40% sur nos communications à l'international,assure Denise Bengioar, directeur général d'Addibel Marketing.C'est d'autant plus important que 25% de notre activité est réalisée en dehors de nos frontières.»Selon son concurrent Bernard Caïazzo, président du groupe Call Center Alliance (Quali-phone),«les télécoms pèsent aujourd'hui 15% du total de nos dépenses, contre 30% il y a cinq ans». Tous en choeur, les prestataires assurent avoir répercuté cette baisse auprès de leurs clients. Néanmoins, ils restent très discrets concernant le coût final de leur prestation.

Les prix facturés au coeur de la bataille

France Télécom a dû également céder une petite partie de son monopole concernant les numéros gratuits ou les numéros à coûts partagés (c'est-à-dire que l'entreprise et le consommateur paient une fraction de la communication). Une évolution timide mais déterminante puisque ces numéros constituent les portes d'entrée aux centres d'appels. Ils ont généré quelque 520millions d'appels en 1998, ce qui correspond à un doublement par rapport à 1997. Environ 12000entreprises des secteurs de la banque-assurance, des transports ou encore du tourisme, communiquent un numéro vert, gratuit, à leurs clients. L'offre de France Télécom, qui a connu une baisse tarifaire de 10% en octobre de l'année dernière, est aujourd'hui concurrencée par une demi-douzaine d'opérateurs. Arrive en tête Cegetel Entreprises, suivi de Siris, de 9 Télécom et de GTS Omnicom. Malgré de nombreux freins réglementaires, ces nouveaux entrants se battent sur le prix facturé à l'entreprise qui souscrit un numéro gratuit et sur les services associés: facturation détaillée, acheminement des appels sur différents sites, etc.«Le marché possède un potentiel important. Nous prévoyons un triplement du nombre de numéros d'appels d'ici à deux ans», affirme Thibaut de Robien, chef de marché pour GTS Omnicom. Vis-à-vis du grand public, l'ensemble des opérateurs et des entreprises va devoir communiquer sur la nouvelle numérotation décidée au printemps dernier par l'ART (Autorité de régulation des télécommunications). Les numéros gratuits deviennent les 0800 et 0805. Et ceux à coûts partagés, 0801, 0802, 0803, se transforment en 0810, 0820, et 0825. Autant de changements radicaux qu'il faudra expliquer dans un délai de deux ans au consommateur.

Envoyer par mail un article

OPÉRATEURS : BAISSE DES PRIX GÉNÉRALISÉE

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.