Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Annonceurs

26/11/1999

75% La stratégie de Carrefour, marquée par la mise en place de la campagne promotionnelle «Un mois jamais vu... » avec l'agence FCA!BMZ et par son OPE sur Promodès L'OPE amicale sur Promodès et la campagne avec FCA!BMZ signée «Un jour en France» ont fait de Carrefour l'annonceur incontesté de l'année. Son score impressionnant atteint des sommets au sein des agences et des centrales (82%). Sans doute remercient-elles ainsi le distributeur et ses centaines de millions de francs d'investissements publicitaires d'avoir fait des petits, comme en témoignent la récente opération d'Auchan et celle de Leclerc attendue pour l'année prochaine. Concernant l'OPE, force est de constater la parfaite maîtrise de la communication des deux protagonistes conseillés respectivement par DGM et Burson Marsteller. Le contraste avec les secteurs bancaire et pétrolier, où l'on a assisté à de véritables batailles de chiffonniers, y est probablement pour beaucoup. 32% La stratégie de communication de TotalFina lors de son OPE sur Elf Un peu plus discrète que l'OPE opposant la BNP à SG-Paribas, la bataille boursière entre TotalFina et Elf Aquitaine a été pourtant la plus remarquée par les professionnels de la communication. Conseillé par Publicis Consultants et W&Cie, TotalFina a fait un parcours sans faute. Le groupe a bénéficié de la bonne image de son président Thierry Desmaret et, surtout, de «l'évidence» de son offre, thème de sa campagne de communication signée «La force de l'évidence». Le travail a été d'autant plus aisé qu'en face, le déficit d'image de Philippe Jaffré, président d'Elf, et la faible crédibilité de son projet n'ont pas facilité la tâche, entre autres, des conseillers en communication du groupe. Le bilan publicitaire est à lui seul éloquent: sur plus de 90millions de francs investis par les deux parties, seul un tiers l'a été par TotalFina. 29% La stratégie de PROCTER&GAMBLE, qui remplace la commission d'agence par un système de rémunération indexée sur les ventes En annonçant, le 15septembre dernier, qu'il allait abandonner la commission d'agence au profit d'une rémunération indexée sur les ventes, Procter&Gamble a fait sensation. Car le premier annonceur mondial constitue la référence en termes de marketing. Ses réseaux publicitaires (Leo Burnett, D'Arcy, Grey et Saatchi&Saatchi) sont désormais condamnés à faire vendre. Une redistribution des allocations entre médias est à prévoir. 28% La stratégie de reconquête du Crédit lyonnais et l'ouverture de son capital Qui aurait dit que le Crédit lyonnais, synonyme de plus gros scandale financier de ces dernières années, allait rétablir son image de la sorte? Après trois années de reconquête audacieuse («Votre banque vous doit des comptes» puis «Nous vous devions une nouvelle banque»), le groupe et son agence Devarrieuxvillaret ont tourné la page des affaires en juin dernier avec une campagne de privatisation réussie de 90millions de francs. 20% La stratégie de communication de la BNP lors de son OPE sur Société Générale-Paribas Tout comme TotalFina, la BNP a bénéficié de la prime à l'assaillant. Au terme d'une bataille sans précédent dans le monde de la finance, qui s'est soldée par environ 170millions de francs de dépenses publicitaires, la banque présidée par Michel Pébereau a vu la Société générale lui échapper mais s'est offert Paribas en lot de consolation. Une bataille menée en coulisse, pour la BNP, par Euro RSCG Corporate.

Envoyer par mail un article

Annonceurs

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.