Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les pères, une cible mésestimée

10/07/2015 - par Mégane Gensous

L'ère de la ménagère de moins de 50 ans comme Graal du marketing est bel et bien révolue. Comme son nom l'indique, l'étude «Who's Your Daddy?» menée par l'agence-conseil en communication Y&R auprès de 8 000 individus américains et canadiens, met en exergue un acteur majeur de la consommation encore trop peu considéré: le père.

Ce dernier serait en effet plus dépensier que son égale féminine, et ce pour plusieurs raisons. Si seulement 33% des papas achètent des produits soldés, contre plus de la moitié des mamans (52%), c'est notamment parce qu'en utilisant de bons de réduction ou autres promotions, 49% de la gent masculine (59% pour les hommes avec enfants) aurait la désagréable sensation d'être dans une situation de «pauvreté», sensation partagée par seulement 37% des mères de famille. Les pères seraient également plus susceptibles d'acheter des produits de marque et pour cela d'y mettre le prix, une tendance deux fois plus élevée que du côté féminin (28% contre 13%).

Plus fidèles aux marques que les mamans

Ces marques, quelles sont-elles? Apple, Under Armour (vêtements de sport), Nike et Netflix se hissent en tête du classement des marques préférées des pères nord-américains, suivies de près par Lexus, Lego, Levi's, Kobalt (outils) et Harley-Davidson.

Terminée «l'ère du père au ventre à bière allongé sur le canapé». L'homme est à présent pleinement investi dans la consommation du foyer, «des couches aux fournitures scolaires, et ils sont largement négligés par la plupart des marques», regrette Sandy Thompson, global planning director de Y&R.

Une réelle opportunité à saisir pour les entreprises, car «les papas sont en réalité plus fidèles aux marques que les mamans, celles qui répondront les premières aux besoins des pères seront donc récompensées», ajoute Kasi Bruno, strategic planning director de Y&R Toronto.

Envoyer par mail un article

Les pères, une cible mésestimée

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.