Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Médiamétrie scrute le web social

26/12/2008 - par Alexandre Debouté

En mars 2008, Médiamétrie faisait le bilan de l'année Internet et parlait d'"homme en réseau". "L'Internet multiplie ses fonctions dans la vie des Français, il accentue fortement son rôle de lien social", soulignait l'institut. 2008 a vu effectivement naître et prospérer un nouveau Web social et participatif. C'est ce que révèle, entre autres, la première publication du nouveau panel Web de Médiamétrie Net Ratings, la filiale commune de Médiamétrie et Nielsen Online qui mesure l'audience des sites.

 

Le nouveau panel s'est considérablement étoffé. Il a été élargi de 9 000 à 25 000 internautes, recrutés par téléphone mais aussi en ligne. Surtout, il utilise de nouvelles méthodes de prise en compte de l'audience. Il intègre mieux le temps passé sur Internet au bureau (le nouveau panel "Work" comprend plus de 3 500 internautes connectés au travail) et les usages du Web 2.0 comme la vidéo, les widgets ou encore les pages en Ajax (qui modifient des éléments de la page sans la recharger entièrement).

 

Les résultats de Médiamétrie aussi prennent le pouls d'un média en plein boom en France : 32 millions d'utilisateurs en 2008 (2,5 millions de plus qu'en 2007), un temps d'utilisation qui a doublé en quatre ans, passant de 16 à 32 heures par mois, et des usages qui évoluent à grands pas... C'est le phénomène à retenir : les internautes vivent la convergence TV-Web à plein régime.

 

En moyenne, ils passent désormais près de 40 minutes par mois (contre 10 minutes en 2004) à regarder de la vidéo sur des plateformes (Youtube, Dailymotion, Allociné, Wat, M6 Replay...) dont l'audience a quadruplé en quatre ans pour atteindre 19 millions de visiteurs uniques par mois.

 

"Notre système actuel nous permet de croiser les données de notre panel (nombre de visiteurs uniques, résultats d'audience), dites user centric, avec des informations sur le comportement des internautes durant leurs visites, qui sont, elles, issues des données dites site centric de Médiamétrie-eStat récupérées par les cookies", explique Julien Rosanvallon, directeur de Médiamétrie NetRatings.

 

On glisse progressivement d'une logique de visiteurs uniques à une logique de part d'audience et de temps passé qui se rapproche des pratiques de la télévision. "La mesure d'Internet n'a rien a envié à celle des autres grands médias, poursuit Julien Rosanvallon. Ses fondements sont aujourd'hui aussi fiables."

 

Médiamétrie envisage de réduire courant 2009 les intervalles de publication de ses mesures du Web. Actuellement mensuelles, ces données pourraient devenir hebdomadaires, voire quotidiennes. Encore faut-il que le marché puisse "analyser" ces très nombreuses données...

 

Le Top 30 des "groupes" les plus visités en France montre la coexistence des dimensions historiques du Web (vécu d'abord comme un outil de communication et de services) avec celles, plus récentes, du Web marchand et citoyen. Déjà adeptes du commerce en ligne, les Français intensifient en ligne leur lien avec leurs prestataires de services. Les sites de banques (Crédit agricole, La Poste, Société générale) sont toujours aussi fréquentés (entre 8,5 et 10 millions de visiteurs uniques/mois).

 

La nouveauté, c'est qu'ils deviennent accros au Web social. En septembre 2008, 24 millions des 32,1 millions d'internautes (75%) ont passé 2 heures et 19 minutes à consulter leurs emails.  "La dimension communication a changé de nature avec l'apparition des messageries instantanées, indique Julien Rosanvallon. De même, la dimension communautaire s'est fortement accrue avec les blogs, l'arrivée de Wikipedia dans le top 10 des sites français, et l'explosion des réseaux sociaux."

 

Dans ce classement, six "groupes" ont une dimension communautaire ou collaborative forte : Microsoft (avec MSN, hotmail...), Yahoo (avec ses groupes de discussion), Wikimedia Foundation (Wikipedia), CommentCaMarche, Orbus (Skyblogs) et Facebook. Microsoft totalise 27,8 millions de VU/mois, Comment ça marche 10 millions et Facebook 8 millions.

 

Ces sites rivalisent avec les moteurs de recherche (Google, 28,5 millions) ou de localisation (PagesJaunes, 17 millions), les sites marchands (eBay ou PriceMinister, entre 11 et 17 millions) et les sites des médias traditionnels (Lagardère, TF1 ou M6, entre 12 et 16 millions). Bref ils font partie des poids-lourds du Web.

 

Sur le temps dévolu à Internet, les sites communautaires et les blogs (fréquentés par 22 millions de visiteurs uniques chaque mois) sont désormais consultés 1 heure 42 minutes par mois contre 35 minutes pour les sites d'actualité (19,3 millions de VU). C'est à l'aune de ce temps passé que Médiamétrie voit le marché évoluer en 2009.

 

"Avec l'explosion de la vidéo, le temps va prendre une place prépondérante, sans pour autant éclipser les autres indicateurs, prédit Julien Rosanvallon. Le business model des sites va changer. d'une logique de visiteurs uniques, on va passer à une logique d'audience de plus en plus qualifiée."

Envoyer par mail un article

Médiamétrie scrute le web social

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies