Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

À Noël, les Français vont compter leurs sous

19/11/2009 - par Anne-Lise Carlo

30% des Français offriront des cadeaux d'occasion

«Le Père Noël est ric-rac, comme l'an dernier», titre le journal Ouest France le vendredi 13 novembre. À l'instar du quotidien régional, de très nombreux médias reprennent en effet la dernière étude du cabinet Deloitte, sobrement intitulée Noël 2009 (18 000 personnes âgées de 18 ans et plus interrogées dans 18 pays, entre septembre et octobre 2009). Celle-ci révèle que, pour la seconde année d'affilée, les Français dépenseront moins pour leurs achats de fin d'année. Ils prévoient de dépenser 650 euros (cadeaux alimentaires et divertissement), une baisse de 3,5% par rapport à 2008, un taux malgré tout moins élevé que l'an passé (–5,1%). En Europe de l'Ouest, cette baisse est de 6,3%. La crise a donc laissé des traces…

Dans cet objectif de faire des économies, 30% des Français indiquent qu'ils offriront des produits d'occasion pour les fêtes. Ce disant, ils se montrent précurseurs car ils sont deux fois plus nombreux que les Européens à offrir ce type de cadeaux. Cette tendance de l'occasion s'inscrit aussi dans une perspective de développement durable, où les produits bénéficient d'une seconde vie. Dans la même idée, 12% des Français revendront  – là encore, c'est deux fois plus que leurs voisins – ce qui ne leur plaira pas, en majorité sur Internet.

Autre information intéressante de l'étude du cabinet Deloitte, les rêves de cadeaux des Français. En moyenne, ceux-ci recevront dix présents. Ils espèrent pour 42% d'entre eux recevoir de l'argent. Les vêtements arrivent en deuxième place, ex aequo avec les chaussures et les chèques-cadeaux (36%). Mais c'est le livre qui demeure, en France comme dans bien d'autres pays, le premier cadeau offert. Ce n'est pourtant pas le premier cadeau souhaité, mais c'est celui qui coûte le moins cher !

L'hypermarché est, selon l'étude, le lieu d'achat le plus apprécié des Français (61%) à l'occasion des fêtes de Noël. Sa force est double : savoir répondre aux diverses attentes du consommateur (alimentaire et non-alimentaire), attirer toutes les strates de la population et proposer des prix bas ou promotionnels. Les hypermarchés sont préférés par les classes moyennes et les moins diplômées. A l'inverse, les plus aisés, les plus jeunes et les personnes âgées se tournent plus volontiers vers les chaînes spécialisées et les supermarchés.

Internet est la deuxième formule d'achat la plus citée (42%). Il est devenu un canal majeur, au même niveau que la distribution spécialisée classique, et permet d'atteindre les marchés de niche. C'est une formule particulièrement appréciée par les jeunes et les trentenaires. À noter enfin que la menace de la grippe A n'a pas d'impact sur le choix des canaux de distribution par les consommateurs.

 

Parole d'expert

«La concurrence fait rage entre distributeurs»

Gilles Goldenberg, associé responsable du secteur produits de grande consommation chez Deloitte.

«Malgré le contexte, de nouvelles surfaces sont ouvertes, de nouveaux concepts de vente sont proposés et Internet se développe. Au total, l'offre de distribution se fragmente et croît plus vite que la demande, qui stagne. En conséquence, la chasse aux clients est ouverte, et ces derniers en profiteront au travers de promotions et de prix très attractifs. En revanche, la rentabilité de certains distributeurs qui auront moins bien répondu aux attentes des clients sera mise à mal.»

 

Pensez-vous acheter des produits d'occasion pour en faire des cadeaux ?

 

France Italie
Allemagne
Espagne Irlande Suisse Pays-Bas Belgique Portugal
Oui 30% 21%
18% 17% 17% 16% 15% 13% 8%
Non 69% 78%
81%
83% 83% 83% 85% 87% 92%

Envoyer par mail un article

À Noël, les Français vont compter leurs sous

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.