Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La chronique vertueuse

La diversité progresse en 2008 dans les campagnes publicitaires

26/03/2009 - par Delphine Masson

Pour la première fois dans l'histoire des bébés Cadum, l'enfant choisi pour représenter la marque en 2009 est un métis. Signe des temps ou exception qui confirme la règle ? Dans son dernier bilan 2008 baptisé «Publicité et Diversité», l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) n'hésite pas à parler de «révolution culturelle en cours» dans un secteur marqué par une forte dominante de Blancs, au sein des agences comme dans les campagnes diffusées. La proportion de publicités mettant en scène des non-Blancs est ainsi de 7%, en augmentation de quatre points par rapport à 2005 dans les trois médias étudiés (télévision, presse et affichage). Mieux. L'indicateur «d'indifférenciation» progresse de dix points. Il s'agit des cas où des personnages non blancs assument des rôles qui auraient pu être confiés à des  Blancs, sans signification identitaire particulière. Alors que les personnages de couleur sont souvent associés à des représentations limitées ou typées, comme la musique, le sport ou une région spécifique du globe. De là à crier victoire, il y a cependant de la marge. L'étude note un taux relativement faible (6%) de rôles sociaux valorisants attribués aux non-Blancs (cadres supérieurs, dirigeants, intellectuels). Ce n'est pas pour rien que la commission développement durable de l'AACC a inscrit la diversité à l'ordre du jour de ses chantiers 2009, au même titre que l'insertion des handicapés et l'emploi des seniors.

Envoyer par mail un article

La diversité progresse en 2008 dans les campagnes publicitaires

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.