Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

"L'entreprise doit prendre l'initiative"

07/05/2009 - par Entretien : A.D.

Coralie France et Nadine Stutter-Prevot, qui ont supervisé l'étude chez Euro RSCG C&O, analysent le rôle de l'entreprise en matière de développement durable.

Pourquoi les leaders d'opinion estiment-ils que l'entreprise a les meilleures cartes en mains pour réaliser la transition vers le développement durable?

Coralie France. L'entreprise est perçue comme un passage obligé car elle est internationale, elle a la capacité d'être plus réactive que la loi et détient la force d'innovation. Or c'est par cette dernière que se fera la transition vers le développement durable.

Nadine Stutter-Prevot. L'engagement purement philantropique de l'entreprise dans ce domaine fait partie du passé. Aujourd'hui, celle-ci l'appréhende à travers le prisme de la gestion des risques. Et les sociétés les plus avancées ont compris qu'il était de leur intérêt de transformer ces risques en chances.

 

La crise et le retour de l'État ne mettent-ils pas à mal le rôle central donné à l'entreprise?

N.S.-P.. Non, car il s'agit d'un mouvement de fond. Les entreprises ne pourront éviter l'élaboration d'une vision globale du développement durable coconstruite avec les parties prenantes, dont fait partie l'État. Le secteur automobile est en l'espèce un contre-exemple: non seulement il n'a pas pris l'initiative sur ce dossier mais en plus, aujourd'hui, il demande le soutien de l'État.

C.F. À l'inverse, depuis une dizaine d'années, un groupe comme Lafarge a su mettre en place des comités de parties prenantes et sceller des partenariats avec des ONG comme le WWF pour préserver la biodiversité autour des sites qu'il exploite. C'est à l'entreprise de prendre en mains les sujets sensibles.

 

Comment communiquer sur des engagements qui suscitent souvent le scepticisme?

C.F. La communication sur le développement durable est une communication de progrès à moyen et long terme. Il faut accepter cette approche. Il est impossible de demander à une entreprise de tout gérer. Il est plus pertinent, dans le secteur de la banque par exemple, de juger une société non pas sur la construction d'un bâtiment aux normes Haute Qualité environnementale, mais plutôt sur les solutions de crédit qu'elle offre aux populations fragiles.

N.S.-P. Le Prix du meilleur rapport annuel de développement durable décerné cette année à Air France par l'Ordre des experts comptables (une référence sur le marché) illustre ce type d'approche. La compagnie n'a pas hésité à mettre en avant les dilemmes qu'elle a dû gérer en la matière.

Envoyer par mail un article

"L'entreprise doit prendre l'initiative"

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.