Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

internet

L'Internet pour les seniors

14/05/2009 - par Amaury de Rochegonde

Avec son pack Hello, qui se propose d’amener «l’Internet facile» aux seniors n'ayant jamais utilisé le Web, Orange prend position sur un marché où seul un quart de la population est connectée.

«Bienvenue Denis-Jean Baltazar.» Dans sa démonstration à la presse, le 29 avril, c'est par ces mots avenants que l'ordinateur d'Orange s'ouvre à l'utilisateur type d'Hello, la nouvelle offre de l'opérateur historique adaptée aux seniors néophytes.

À l'instar de ce qui se pratique à l'adresse des étudiants dans la téléphonie mobile ou sur Internet, toute l'astuce de cette opération possiblement salutaire, lancée le 29 avril, réside dans sa simplicité d'utilisation. Quitte à ce que le prix du forfait (39,90 euros), comprenant un ordinateur spécialement dessiné par SDS et un abonnement de 24 mois, paraisse un peu élevé au regard des 29,90 euros payés par un client au triple play habituel.

Mais pour Marie-Noëlle Jégo-Laveissière, directrice du marché résidentiel d'Orange, «les freins pour cette population venaient du manque d'usage, de la complexité et de l'appréhension». D'où sa volonté de travailler sur «les deux axes que sont la facilité et la fiabilité».

Mieux vaut ainsi donner le sentiment d'offrir pêle-mêle l'ordinateur, un forfait et une ergonomie adaptés plutôt que de compter sur le senior pour qu'il s'équipe d'un terminal avant de passer à la phase d'abonnement.

Réserve de croissance

Difficile de convertir aux bonheurs de la Toile les plus de plus de 65 ans? Impossible de généraliser, tant leurs profils sont multiples, entre les «trendy» qui sont des utilisateurs avertis et n'ont pas attendu l'arrivée du très haut débit pour commencer à s'intéresser au Web, et les «tradi» qui n'ont pas encore franchi le pas.

L'erreur serait donc de chercher à les segmenter par âge, tant leur approche du Web diffère suivant qu'ils sont tournés vers l'hédonisme, la consommation ou au contraire repliés sur eux-mêmes.

Or, c'est sans doute aux plus récalcitrants, ceux qui éprouvent le plus de freins envers les nouvelles technologies, qu'Orange s'adresse. Il est vrai qu'avec 61,7% d'internautes dans la population française de plus de 11 ans en février 2009, la croissance commence sérieusement à se tarir (+3% sur un an selon Médiamétrie).

Seuls les plus de 65 ans, qui ne sont encore que 25% à surfer sur le Web, offrent des perspectives d'équipement alléchantes si on les compare aux 80% d'adeptes chez les 25-34 ans. «Nous avons un potentiel important de développement sur la population susceptible d'être intéressée par notre offre, estimée à 1 ou 2 millions de personnes», explique Marie-Noëlle Jégo-Laveissière.

Mais comment s'adresser à cette, ou plutôt ces, générations familières du Minitel? D'abord en employant non pas le langage de la prouesse informatique, mais celui de l'utilité et de la simplicité.

«Ce qui compte, c'est l'usage, pas la performance technologique, explique Serge Guérin, sociologue et auteur de La Société des seniors (Michalon, février 2009). Ces générations ne veulent pas avoir le sentiment de perdre du temps sous prétexte qu'elles ont du temps.»

Envoyer un courriel, accéder à des sites d'information ou de loisirs, monter et diffuser des photos ou des vidéos: telles sont quelques-unes des principales fonctions attendues par le senior, selon Orange. Le Net est vu comme un facteur susceptible de créer et de renforcer les liens avec les proches, tandis que la messagerie électronique a l'avantage de renouveler le dialogue avec les enfants, sans rapports de force ni risques d'intrusion.

Serge Guérin insiste sur la dimension intergénérationnelle d'Internet: les petits-enfants peuvent former les grands-parents à la technologie, tandis que ceux-ci mettent à profit le temps dont ils disposent pour envoyer photos ou vidéos de la famille. Une solidarité entre générations que l'on retrouve par exemple à Brest, via le programme Intergénér@tion, où les plus jeunes initient les plus âgés à Internet tout en leur permettant de transmettre leur mémoire. «Les petits-enfants aident à dompter l'objet et les grands-parents font part de leurs découvertes: il y a une double valorisation et un renforcement de la relation.»

La réponse technologique

Quelle traduction Orange a-t-il donné à ces diverses aspirations? Pour l'acheteur, il s'agit d'un produit clés en main, avec un accès en un seul clic à Internet, à la messagerie, aux photos ou aux outils bureautiques. «Il suffit de brancher l'appareil», insiste l'opérateur – qui propose bien sûr un accompagnement personnalisé et une prise en main à distance pour les mises à jour.

Ordinateur préformaté, clavier à touches explicites, loupe, lecture à haute voix des courriels: une centaine de consommateurs âgés, qui n'avaient encore jamais utilisé Internet, ont déjà testé les diverses fonctionnalités. «L'interface peut être amenée à évoluer», précise Marie-Noëlle Jégo-Laveissière.

En cas de prestation à domicile d'un professionnel agréé (99 euros), les clients imposables bénéficient pour moitié d'une aide d'Orange et pour l'autre moitié d'une déduction fiscale dans le cadre de la loi Borloo.

Seules réserves: Orange s'est bien gardé d'intégrer une ligne de téléphone à son offre, afin de se réserver en parallèle le juteux marché du téléphone fixe. Et, alors que la télévision se limite aux web-TV en l'absence de triple play, ne propose pas de caméra numérique active permettant une communication directe par messagerie instantanée. Gênant quand on ambitionne de favoriser la relation avec les petits-enfants... «Cela fait partie des extensions ultérieurement possibles», plaide la directrice du marché résidentiel.

Pour l'heure, l'opérateur a préféré s'épargner tout problème d'éligibilité au haut débit en se donnant les moyens de cibler les zones rurales et urbaines avec une puissance d'un mégabit. Reste enfin à connaître les véritables ambitions d'Orange sur ce marché. L'heure est sans doute encore au test grandeur nature, puisque le groupe s'est contenté d'une communication dans la presse spécialisée et dans ses boutiques.

 

La Chine cible le troisième âge

Téléphones à touches géantes, lecture orale de l'heure, sites Internet en gros caractères, navigation simplifiée... La technologie chinoise s'adapte pour séduire ses 143 millions de consommateurs de plus de 60 ans totalisant 33 à 44 milliards d'euros de revenus annuels. En raison de la limitation des naissances, les plus de 65 ans pourraient représenter en Chine 15% de la population en 2030 (contre 31,3% en France à la même date). Pour l'heure, le moteur de recherche Baidu s'emploie à toucher les utilisateurs âgés avec un site spécifique proposant audio des années 40 ou 50 et… livres révolutionnaires.

Envoyer par mail un article

L'Internet pour les seniors

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.