Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

presse

Année noire pour la presse quotidienne

17/12/2009 - par Cécile Barbière

Le déclin de la presse quotidienne nationale s'est encore accéléré cette année. Son avenir se dessine sur les nouveaux supports.

Pris à la gorge entre le recul de leurs recettes publicitaires et l'érosion de leurs ventes depuis de nombreuses années, les quotidiens français finissent une nouvelle année sur un constat peu optimiste. Depuis 1990, la Direction du développement des médias (DDM) a recensé une baisse de 221 millions d'euros du chiffre d'affaires de la presse quotidienne nationale (PQN). Un manque à gagner dû à la baisse des ventes au numéro couplée à la fuite des petites annonces vers Internet. Fortement fragilisé, le modèle des quotidiens a, dans le même temps, dû affronter la concurrence d'Internet et l'arrivée des journaux gratuits.

En 2009, la petite forme des quotidiens nationaux s'est muée en véritable dépression. La crise du marché publicitaire a accéléré la dégringolade des recettes des quotidiens. Sur les six premiers mois de l'année 2009, la PQN a été la famille de presse la plus touchée par l'évaporation de ses recettes publicitaires, avec un recul de 24,8% par rapport au premier semestre 2008, contre une baisse de 11,8% pour la PQR et une moyenne de 20% pour l'ensemble de la presse française.
Entre janvier et octobre 2009, l'ensemble des quotidiens français a accusé un recul des ventes, à l'exception des Échos qui affichent une diffusion presque stable à –0,49%. Même Aujourd'hui en France, la déclinaison nationale du quotidien régional Le Parisien, dont les ventes étaient à la hausse depuis plusieurs années, enregistre un recul de 3,55% à 186 000 exemplaires.
Mais, lorsque la diffusion reste stable, la baisse des recettes publicitaires se charge de faire basculer les comptes dans le rouge. Après une année 2009 « épouvantable », selon les propos de Nicolas Beytout, PDG du groupe Les Échos, les recettes publicitaires de l'éditeur du quotidien économique ont reculé de 25%. 

Le modèle du quotidien est sur la sellette. «Notre objectif est de tenir, comme l'ensemble des quotidiens», assénait Alain Weill, propriétaire de La Tribune, lors d'une conférence de presse en novembre. «Je ne vois pas le modèle imprimé des quotidiens perdurer indéfiniment», ajoutait-il. Avec des coûts fixes (impression et distribution) très élevés, les quotidiens pourraient à terme tourner le dos au papier.

Mais, pour le moment, le virage numérique a plutôt été un foyer de pertes pour la PQN. L'audience des sites de presse ne parvient pas à concurrencer celle des géants de la Toile comme Google ou Yahoo, qui s'arrogent une grande partie des recettes publicitaires en ligne. Conscients de la nécessité de trouver de nouveaux relais de croissance grâce à leurs activités numériques, nombre de quotidiens français s'orientent vers un modèle partiellement payant de l'information en ligne, à l'image du Monde et des Échos. Libération propose depuis septembre un abonnement à son site Internet, Le Figaro et La Tribune lui emboîteront le pas d'ici à janvier 2010. Les applications mobile ont aussi le vent en poupe, notamment sur Iphone qui permet maintenant un paiement à l'acte. « Pour Libération, l'application Iphone est principalement un outil de recrutement pour la version payante du site Internet », précise Ludovic Blécher, rédacteur en chef de liberation.fr

Outre-Atlantique, l'ambition numérique a par ailleurs trouvé une véritable dynamique via l'alliance de quatre géants de la presse magazine (Condé Nast, Time Hearst et Meredith) rejoints par News Corp., l'éditeur du Wall Street Journal. Ces derniers ont lancé un kiosque numérique qui permet au lecteur de télécharger les articles de l'ensemble des titres sur tout type d'appareil mobile (Iphone, Blackberry, Kindle, etc.). La fin des journaux… papier ?

Envoyer par mail un article

Année noire pour la presse quotidienne

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.