Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

A. Frérault et Ch. Cherblanc

07/01/2000

Pour les analystes financiers de Société générale Equity Research, la communication a de beaux jours devant elle.

La communication est l'une des grandes vedettes de l'année boursière... Arnaud Frérault et Christophe Cherblanc. Nous croyons encore en un potentiel de hausse. Et pas seulement en raison des nouvelles technologies. La part d'Internet dans un groupe comme TF1 reste minime. Sur une capitalisation boursière d'environ 10milliards d'euros, Internet représente au maximum 500millions d'euros. En revanche, si la croissance de la publicité reste de 10%, avec un coût des grilles de programmes constant, un objectif de cours de 520euros pour TF1 est raisonnable. Par comparaison, la publicité paraît délaissée... A.F. et C.C. Les agences de publicité n'ont pas été touchées par l'euphorie des valeurs Internet. Le seul lien direct réside dans le développement d'une nouvelle forme de publicité. Surtout, le marché n'a pas assez tenu compte des concentrations et de l'importance du hors-médias. Il y a une forte demande pour des sociétés comme les instituts d'étude, à l'activité moins cycliques. C'est un facteur positif. Et l'édition grand public? A.F. et C.C. Elle connaît une passe difficile. On peut évaluer à 50% en moyenne la part de la diffusion dans le chiffre d'affaires. Or, le public achète moins de magazines qu'avant. L'arrivée d'Internet n'est pas forcément positive. C'est un passage obligé, mais coûteux et qui risque de cannibaliser le papier. Toutefois, le cours de ces sociétés n'est pas très élevé actuellement. Entretien : Thierry Bogaty

Envoyer par mail un article

A. Frérault et Ch. Cherblanc

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.