Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

FRANÇOIS BREDOUX

08/09/2000

François Bredoux, analyste financier à la société de Bourse Portzamparc, juge le titre encore spéculatif.

La forte remontée du titre vous a-t-elle rassuré? François Bredoux. Pas complètement. La valeur reste la plus risquée du secteur des jeux vidéo. Dans l'attente des résultats de la «conference call» qui était prévue pour le 6septembre, nous nous interrogeons toujours sur la capacité de redressement d'Interplay. La période creuse dure depuis neuf mois et pourrait se prolonger malgré la prochaine mise sur le marché de nouveaux jeux. Aux cours actuels, vous n'êtes donc pas acheteur... F.B. Certes, la valeur est la moins chère du secteur, mais elle a presque doublé par rapport à son plus bas niveau et reste très spéculative. La société a tellement déçu que nous attendons des signes concrets pour revenir vers elle. Le triplement du chiffre d'affaires n'a-t-il pas suffi? F.B. Cette forte hausse de l'activité s'explique en grande partie par une modification du périmètre. Mieux vaut attendre des informations nouvelles pour changer d'opinion. A priori, la prochaine réunion d'analystes ne devrait pas apporter de grandes nouvelles. Mais il est vrai que c'est dans ces cas-là que les surprises arrivent... Entretien: T.B.

Envoyer par mail un article

FRANÇOIS BREDOUX

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.