Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ÉRIC MIJOT

15/09/2000

Éric Mijot, responsable de la recherche actions chez SG Asset Management, reste prudent sur le titre.

Pourquoi le titre stagne-t-il? Éric Mijot. Cela dure depuis mars, et la fin de l'exagération à la hausse de toutes les valeurs des technologies de l'information. Plus récemment, les lourds investissements sur les technologies UMTS pour obtenir les licences et organiser des infrastructures ont pesé sur le titre. Enfin, la méthode de construction des indices Stoxx a été modifiée. Ce facteur tiendra davantage compte du capital réellement mis sur le marché pour pondérer les valeurs, ce qui défavorise France Télécom. Des filiales comme Wanadoo sont-elles déjà trop bien valorisées? É.M. La valorisation du groupe entier reste trop élevée. Pour Wanadoo, son contenu et notamment les Pages jaunes sont un argument très favorable à long terme, quand le nombre d'utilisateurs du WAP sera significatif. Mais cela ne compense pas le reste. Les promesses de la technologie UMTS devront se concrétiser. Quelles conséquences peut-on attendre de l'introduction d'Orange avant la fin de l'année? É.M. Orange est considéré comme l'opérateur de téléphonie mobile le plus innovant en Europe et, surtout, au Royaume-Uni où il gagne des parts de marché. Sa cotation va donner à la société plus d'atouts pour nouer des alliances. Mais dans le secteur, le jeu de Monopoly est loin d'être fini. Entretien: T.B.

Envoyer par mail un article

ÉRIC MIJOT

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.