Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

XAVIER GANDRILLE

03/11/2000

Xavier Gandrille, directeur de la stratégie d'investissement de Fontenay Gestion, reste prudent.

Votre opinion sur le titre a-t-elle changé depuis le mois de juin? Xavier Gandrille. Pas vraiment. Il se confirme que Vivendi est désormais un groupe de médias, de communication, diversifié, organisé autour d'un holding. Mais les vraies questions demeurent: quelle rentabilité peut-on attendre, à terme, de ces activités? Vouloir détenir à la fois des studios et de l'édition musicale, pourquoi pas. Être à la fois diffuseur et producteur, c'est peut-être un mélange intéressant. Mais c'est difficile de chiffrer le bénéfice que l'on peut en tirer. Faut-il voir dans la déclaration de Jean-Marie Messier sur l'opéabilité du groupe une manoeuvre pour doper le cours? X.G. Il faudrait voir dans le détail dans quel contexte cette déclaration, réalisée dans le cadre d'une interview, a été réalisée. Mais il est vrai que cela peut y ressembler... D'autant que le capital n'est effectivement pas vraiment contrôlé. Aux cours actuels, en recul sur le plus haut de l'année, êtes-vous acheteur? X.G. Non, et pour la même raison qu'au mois de juin: le manque de visibilité sur la profitabilité du groupe. Entretien: T.B.

Envoyer par mail un article

XAVIER GANDRILLE

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W