Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PREMIER MARCHÉ

Havas Advertising: très bons voeux

05/01/2001

Emporté par la tourmente boursière et une émission d'obligations convertibles peu appréciée, le titre a fini l'année déprimé. Tout prêche pour un rebond, estiment aujourd'hui les analystes.

Lorsque, le 11décembre dernier, l'action Havas Advertising a perdu 9% en quelques instants, ce n'était qu'une étape de plus dans la déprime que connaissait le titre. On la devait à l'émission de 32,8millions d'obligations Oceane (convertibles en actions) pour un montant de 710millions d'euros. Le marché aurait craint l'impact dilutif sur les bénéfices par action de l'opération. Tous les analystes n'ont pas retenu cette vision pessimiste des choses (lire l'entretien), mais la tendance à la baisse a été la plus forte. Il est vrai que le climat boursier poussait les financiers à avoir des idées noires. Déjà, Havas Advertising avait dû subir d'importants dégagements au cours des semaines et des mois précédents, comme le reste du secteur de la communication... et le marché dans son ensemble. Résultat: l'action a terminé l'année 2000 aux alentours de 15euros, loin de son record de 36,5euros atteint au début du mois de mars, et en recul de 28% sur l'année. Le nouveau millénaire devrait s'ouvrir sur une note plus gaie. Les analystes sont de plus en plus nombreux à trouver l'action quelque peu bradée. Les objectifs de cours se situent fréquemment au-dessus de 22euros et atteignent pour certains 25euros. Le cours devrait d'ailleurs dépasser la barre des 20euros pour déclencher la conversion des obligations Oceane. Surtout, le groupe prévoit de poursuivre sa politique d'acquisitions qui lui a jusqu'à présent bien réussi. L'émission d'obligations lui en donne les moyens et répond à la politique de gain de parts de marché engagée par le groupe depuis 1997, sans pour autant modifier sa structure d'endettement. Havas Advertising réduit ainsi sa sensibilité et donc son exposition aux risques de ralentissement du marché. Le chiffre d'affaires pourrait atteindre 2,6milliards d'euros en 2001, pour un résultat net de l'ordre de 134millions d'euros. Fergus O'Sullivan, analyste chez Schroder Salomon Smith Barney, envisage aussi que le groupe procède au rachat d'une partie du capital détenu par Vivendi Universal, ce qui constituerait, à ses yeux, une opération appréciée par le marché.

Envoyer par mail un article

Havas Advertising: très bons voeux

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.