Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ETUDE

Séminaires intensifs

12/01/2001

L es organisateurs de séminaires et de congrès peuvent se rassurer, le marché n'est pas près de s'essouffler. Avec un chiffre d'affaires d'environ 54milliards de francs en 2000, le secteur enregistre une progression de 4,5% par rapport à 1999. Selon une étude réalisée par l'institut Coach Omnium pour Bedouk Editions, qui organisera les 17 et 18 janvier prochains la troisième édition de son salon consacré à cette activité, 67% des entreprises déclarent qu'elles maintiendront leur niveau d'investissement en 2001. Toutefois, l'enquête révèle que la forte activité économique et la mise en place des 35 heures diminuent beaucoup la disponibilité de leur personnel. Du coup, on constate une forte réduction de la durée moyenne des congrès. La norme est désormais la journée d'études, qui représente près des deux tiers des demandes en 2000, contre 48% en 1999. En toute logique, les séminaires résidentiels sont en perte de vitesse. Les réunions en ville sont privilégiées, essentiellement dans des hôtels de chaînes 3 ou 4 étoiles. Enfin, pour optimiser davantage encore leur investissement et leur temps, les entreprises tendent à regrouper un plus grand nombre de participants. Mais ce souci de rentabilité ne risque-t-il pas, à terme, de nuire à l'efficacité des séminaires ?

Envoyer par mail un article

Séminaires intensifs

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.