Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TENDANCES

L'avenir du design est... dans la niche!

09/02/2001

Les deux start-up Respect Design et Seenk ne doivent rien à Internet, mais tout à la vision de leurs fondateurs, qui ont su trouver des positionnements encore inexploités sur le marché du design.

Mais oui, il est possible de créer une agence de design aujourd'hui! À condition d'avoir un positionnement différenciant.»Tout juste installée dans son petit bureau de la rue du Regard (une adresse pleine de promesses), dans le VIe arrondissement de Paris, Marie-Béatrice Thermed est la preuve vivante qu'il ne faut pas forcément être une start-up Internet pour trouver des financements. Sa société, Respect Design, a déjà convaincu Auchan, la brasserie corse Pietra et un laboratoire pharmaceutique de lui faire confiance. Son mot d'ordre? Promouvoir un design responsable tant de l'environnement que des consommateurs.«Les distributeurs sont déjà sensibilisés à la réduction des emballages, qui permet une économie d'énergie et de coût de transport,note la créatrice de Respect Design.L'agence veut aussi montrer qu'un emballage qui trompe sur la contenance constitue un manque de respect pour le consommateur.»Ancienne directrice du développement de l'agence de packaging Logic Design, Marie-Béatrice Thermed est accompagnée d'une designer, Béatrice Salotti, issue de la même société. Sans se concerter, elles ont démissionné le même jour et se sont découvert une vision commune de leur métier. À l'autre bout de Paris, près du cimetière du Père-Lachaise, une autre agence vient de voir le jour. Elle s'appelle Seenk, contraction de See et Think («voir» et «penser» en anglais), et propose elle aussi une approche atypique. À sa tête, Clément Derock, ancien directeur de création d'Euro RSCG Design, a concrétisé un vieux rêve: réaliser des identités de marque en 3D.«Nous avons la prétention d'être une maison de production à part entière, mais avec un discours d'image de marque et une démarche de designers,précise-t-il.De plus en plus de marques communiquent sur un temps très court. Les logiciels de création comme Flash leur donnent un espace d'expression formidable.»Seenk a débuté très vite, avec un film d'entreprise pour Vinci, puis a enchaîné avec le site bfinance.fr, RFO, Warner Music France, Airbus, etc.

L'originalité comme clé de la réussite

Tous les designers le savent, le plus cher dans la création d'une agence, c'est l'investissement en matériel informatique. Dans ce domaine, on ne peut pas se permettre d'acheter de l'occasion. Marie- Béatrice Thermed et Béatrice Salotti reconnaissent avoir eu de la chance: parties avec 15000euros chacune (soit 98400F), elles ont facilement décroché un prêt équivalent à la banque, plus une aide gouvernementale à la création d'entreprise et une autre de la mairie de Paris. Pour elles, l'idéal serait d'embaucher une troisième personne dès cet été. Clément Derock, quant à lui, s'est lancé avec 50000francs et un ordinateur portable. Huit mois plus tard, Seenk revendique 3,8millions de francs de chiffre d'affaires. Comme ses consoeurs de Respect Design, le jeune patron d'agence est catégorique:«Si j'ai créé ma société, c'est pour faire quelque chose de nouveau.»

Envoyer par mail un article

L'avenir du design est... dans la niche!

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies