Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TENDANCES

Coca, camouflage et pots de peinture

02/03/2001

Jean-Charles de Castelbajac a le vent en poupe. Créateur de mode mais aussi designer, il multiplie, depuis quelques mois, les créations commerciales.

Deux bouteilles de Coca-Cola light dans un coffret argenté, avec deux pailles et un bijou à partager, voilà ce qu'a imaginé le couturier Jean-Charles de Castelbajac pour la célèbre boisson, à l'occasion de la Saint-Valentin.«L'entreprise voulait dynamiser ses ventes, obtenir des mises en avant de la part des distributeurs et asseoir le nouveau positionnement moderne et tendance du light»,explique Bruno Moreira, le directeur de création adjoint de l'agence Tequila. L'idée de faire appel à Jean-Charles de Castelbajac s'est très vite imposée.«Il fallait un créateur capable de sublimer le thème de l'amour, de le symboliser»,analyse le créatif. Jean-Charles de Castelbajac possède un autre atout: il est créateur de mode mais aussi designer. Il conçoit et vend des vêtements, ainsi que des chaises, des tapis ou de la vaisselle, déclinant un même concept sur tous ces supports. Grand amateur de couleurs, il a imaginé une gamme de peintures, vendue chez Castorama. Chaque pot transparent porte un nom et un logo spécifiques, à l'image de la couleur rose, baptisée Dallas et signée d'un coeur. Il a également été choisi, à Noël dernier, par les Galeries Lafayette, pour décorer le grand magasin. Sur le thème d'Alice au pays des merveilles, Jean-Charles de Castelbajac a créé tout un concept avec le sens du détail, travaillant non seulement la façade, les plafonds, mais aussi les paquets-cadeaux et divers objets vendus en exclusivité (trottinettes, mascottes, bougies, etc.). Son premier grand succès remonte à 1998. À cette époque, il faisait défiler ses mannequins dans des vêtements blancs ornés de croix rouges. Depuis, sa notoriété n'a fait que s'accroître. Il faut dire que Jean-Charles de Castelbajac se développe tous azimuts, et que l'année 2000 lui a été très propice. Ainsi, en juillet, il a signé son premier défilé haute couture.

Une boutique consacrée aux assistants créateurs

Il a également ouvert trois magasins à Paris ces derniers mois, dont un dans l'enceinte du Printemps. Ces «concept stores» mêlent ses créations à celles d'autres artistes. Enfin, il a imaginé une boutique consacrée aux assistants des créateurs. Ces derniers sont appelés à travailler sur différents thèmes. Le concept du mois est le camouflage. Le tissu militaire a, en effet, envahi la mode française ces derniers temps. Il est utilisé et détourné depuis des années par Jean-Charles de Castelbajac qui l'utilise pour des vêtements ainsi que pour des objets, tels que des tasses de thé. Concepteur de chasubles arc-en-ciel et de petites croix pour les Journées mondiales de la jeunesse en 1997, il vient également de concevoir des écharpes pour rendre visible un carême trop discret. Éditées à quelque 50000exemplaires, elles devraient être portées par les pratiquants à partir du 28février. Effet garanti dans les dîners en ville...

Envoyer par mail un article

Coca, camouflage et pots de peinture

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.