Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ENTRETIEN

PIERRE-FRANK MOLEY

27/04/2001

Pierre-Franck Moley, directeur général finances du Public Système, entrevoit de bonnes perspectives de valorisation Peut-on considérer la perte de 1999 comme un accident de parcours? Pierre-Franck Moley. Plutôt que d'un accident de parcours, je parlerais d'une année d'investissements et de réorganisation aux surcoûts importants, mais non récurrents, et aussi de coûts de structure plus élevés, mais calibrés pour accueillir la croissance présente. Nous avions beaucoup investi dans l'embauche de nouveaux collaborateurs et nous avons supporté des coûts relatifs aux acquisitions de 1999. En 2000, si nous avons bénéficié d'une réduction importante des charges générales, le maintien d'une croissance élevée, avec une marge brute en hausse de 20%, est la cause majeure de notre bon résultat. Des acquisitions sont prévues. Quel sera leur impact sur la rentabilité du groupe? P-F.M. Notre situation financière est saine, avec 5,2millions d'euros de fonds propres, un endettement à moyen terme réduit et une situation de trésorerie très excédentaire. Nous envisageons de réaliser des opérations relutives, en notant toutefois que notre politique d'amortissement des survaleurs est stricte, avec une durée comprise entre cinq et sept ans. Les autres relais de croissance sont avant tout des recrutements de consultants et de commerciaux de bon calibre, qui nous permettent de rester dynamiques dans notre croissance interne. Le titre Le Public Système vous semble-t-il correctement valorisé? P-F.M. Question délicate, car la valorisation d'une société résulte de mécanismes complexes des marché financiers. Depuis plusieurs mois, nous sommes sur une tendance de progression du cours, alors même que les marchés sont instables, voire en forte baisse. Nous nous considérons comme une entreprise de croissance et, à ce titre, il se pourrait que le PER sur résultats 2001 soit sous-évalué et que nous conservions de bonnes perspectives de valorisation. Entretien: T.B.

Envoyer par mail un article

PIERRE-FRANK MOLEY

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.