Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ETUDE

Le dopage, un mal accepté

22/06/2001

Les sponsors investissant dans le sport peuvent être rassurés. Le dopage ne ternit pas leur image. Telle est l'une des conclusions d'une étude qualitative de Sportlab et TMO. Selon cette enquête, réalisée auprès de 1000personnes par questionnaire, 84% des Français condamnent le dopage dans le sport et estiment qu'il faut tout faire pour l'éliminer. Cependant, un peu plus de la moitié pensent que ce fléau est inévitable. Pire, un peu moins de 50% déclarent même que, finalement, dans le sport, la priorité doit être donnée à la performance et au spectacle. Ils n'étaient que 22% en 1999. La presse, qui en parle copieusement, est, selon eux, en partie responsable de«casser leurs rêves».Les plus indulgents vis-à-vis du dopage sont les amateurs de sport eux-mêmes, les plus jeunes et les ouvriers. Considéré comme un choix individuel du sportif plutôt que collectif, le dopage ne rejaillit pas sur l'image des sponsors, ni sur celle des partenaires des équipes cyclistes. Ainsi, Festina, qui figure dans le classement des dix premiers annonceurs sportifs, est la marque la plus impliquée dans la lutte contre le dopage. Édifiant!

Envoyer par mail un article

Le dopage, un mal accepté

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.