Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PREMIER MARCHÉ

Spir voit grand

22/06/2001

S'il finalise l'acquisition de la Comareg, le groupe Spir va pratiquement doubler de taille. Les boursiers restent prudents sur l'issue de l'opération.

Depuis que Vivendi Universal a annoncé la cession de son pôle de presse professionnelle et gratuite, dont la Comareg, pour financer l'acquisition de Houghton Mifflin aux États-Unis, Spir Communication s'est officiellement déclaré intéressé par le rachat de son principal concurrent. Le groupe, filiale commeOuest Francede la société holding Sipa, assure être en mesure de financer cette opération, par appel au marché ou par emprunt. À la fin 2000, il affichait une trésorerie nette de 64millions d'euros et sa capitalisation dépasse actuellement 500millions d'euros. De son coté, la Comareg a réalisé 370millions d'euros de ventes en 2000, contre 321millions pour Spir. Pour 2001, Spir anticipe un chiffre d'affaires en hausse de 13%, à 365millions d'euros et un bénéfice net en hausse de 7,5%, à 29millions. Le chiffre d'affaires consolidé du groupe s'est établi à 86,1millions d'euros au premier trimestre 2001. Regicom, pôle de presse hebdomadaire gratuite, a représenté 63% du chiffre d'affaires, tandis que Concept Multimédia, spécialiste des magazines thématiques, atteignait 7% du chiffre d'affaires. Quant à Adrexo (distribution d'imprimés), il représente près du quart de l'activité. Enfin, l'imprimerie a compté pour 5% des recettes, en repli de quelques points.

Un enjeu énorme

Si l'opération aboutissait, le groupe doublerait pratiquement de taille. L'enjeu est donc énorme. À tel point que les autorités de contrôle de la concurrence pourraient mettre des barrières à l'opération: sur un marché de la presse gratuite d'environ 500titres, Spir et la Comareg en éditent chacune environ 150.«Sur les 150titres de la Comareg, il y en a une cinquantaine sur lesquels nous ne sommes pas en concurrence et où il y a une parfaite complémentarité géographique. Sur les autres titres, il y a de nombreuses synergies envisageables en termes de marketing, de petites annonces, d'Internet», précise-t-on chez Spir. Certains analystes trouvent que le titre mérite de se négocier à un niveau supérieur au cours actuel, celui-ci reflétant un certain pessimisme sur les ventes de la décennie. Les objectifs de cours sont souvent supérieurs à 110euros, pour un cours de 90euros en début de semaine.

Envoyer par mail un article

Spir voit grand

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.