Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ENTRETIEN

CATHERINE GEORGES

29/06/2001

Catherine Georges, gérante chez Richelieu Finance, surveille de près l'inflation des coûts. Les boursiers n'ont pas longtemps été fans deLoft Story... Catherine Georges. Effectivement, l'effet Loft Story n'aura été que de courte durée, évincé par les sombres perspectives du marché publicitaire. La recherche par M6 d'un statut de chaîne plus généraliste engendre une forte hausse des coûts, et au vu d'un environnement moins porteur, le pari est risqué. Les diversifications assurent-elles des relais de croissance suffisants? C.G. Là encore, les diversifications ont un coût non négligeable et bien qu'elles soient nécessaires dans un secteur en pleine mutation, il est encore trop tôt pour déterminer leur apport réel dans la croissance et la rentabilité future du groupe. La poussée du nombre de foyers abonnés à des bouquets câble/satellite valide sa stratégie dans TPS, malgré les frictions entre TF1 et Suez au sein du bouquet. Le programme de développement sur Internet est, en revanche, plus incertain, avec un retour sur investissement difficilement chiffrable. Une modification du tour de table de M6 est-elle probable? C.G. La recomposition du capital semble difficile en l'état. Certes, la récente prise de contrôle de RTL Group par Bertelsmann a mis en exergue les difficultés existant entre les divers actionnaires de M6. Cependant, outre la volonté affichée par Suez de se désengager de son pôle communication, les prétendants potentiels se heurtent à la législation française en vigueur. La recomposition du capital de M6 semble difficile à cause du faible nombre de prétendants à une part minoritaire dans le capital de M6, face à Bertelsmann, qui semble avoir déjà commencé à imposer ses choix dans la gestion de la chaîne. Quant aux conditions de marché, elles sont aujourd'hui peu propices à une mise en vente. Entretien: T.B.

Envoyer par mail un article

CATHERINE GEORGES

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.