Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TENDANCES

Branchez les guitares!

06/07/2001

Après le pop art, revoici la pop music. Les hits regorgent d'une nouvelle production dont la sonorité fait beaucoup moins appel aux boîtes à rythmes électroniques.

Sonnez guitares, résonnez basses, tapez caisses claires... Le son pop est de retour sur les ondes et dans les bacs des disquaires. Fini, l'électronique et la musique écrite à coups de fichiers informatiques: le public réclame du réel. Dido, Muse ou Leann Rimes sont les nouvelles stars des tops et des play lists. Le son pop rock refait une fulgurante percée et les productions s'électrisent, comme c'est le cas pour le dernier album d'Emma Bunton, l'ancienne Spice Girl, ou pour Garou, le crooner québécois, vedette deNotre-Dame de Paris.«La production pop rock revient effectivement en force,confirme Roberto Ciurleo, directeur des programmes de NRJ.En France, les comédies musicales s'effacent au profit d'artistes de cette tendance, comme Gérald de Palmas. À l'international, cette vague suit celles, très importantes, du rap et du rythm'n'blues.»Les programmateurs radio s'appuient sur les études qu'ils réalisent quotidiennement auprès de leurs auditeurs. Les résultats mettent en avant l'intérêt croissant que ceux-ci portent aux morceaux pop.«La production dans ce domaine est aujourd'hui beaucoup plus riche qu'il y a quelques années,reconnaît Christian Lefebvre, directeur général adjoint en charge des programmes de RTL2.Les enquêtes que nous menons démontrent également que nos auditeurs sont très demandeurs.»RTL2 vient d'ailleurs d'adopter une nouvelle signature pour son antenne: «la radio pop rock». Ainsi, la promesse est claire.

Fusion des genres

«Oui, la production dans ce style de répertoire est plus importante aujourd'hui qu'il y a deux ou trois ans,confirme Christian de Tarlé, directeur marketing chez Universal Music.Le son pop rock n'avait toutefois jamais vraiment disparu à l'étranger.»Tous les artistes majeurs, comme Madonna, n'hésitent plus à donner des accents pop à leurs albums.«Mais on note aussi une vraie fusion des genres, comme pour Cerrone aujourd'hui,poursuit Roberto Ciurleo, de NRJ.On n'hésite plus à mélanger les sons et à puiser dans les répertoires pop rock.»Exemples: Geri Halliwell qui reprendRaining Men, la jeune Brandy qui s'attaque àAnother Day in Paradise, Craig David qui utilise un sampler de U2 sur son album, etc. Cet engouement profite aussi aux«anciens». AC-DC et Bon Jovi viennent de remplir le Stade de France et Bercy. De quoi rassurer RTL2.«Notre promesse s'exprime ainsi au travers d'Elton John, de Phil Collins, des Cranberries ou même de Louise Attaque»,indique Christian Lefebvre. On observe également une petite augmentation des ventes des standards, comme les Rolling Stones, Nirvana et même Jimi Hendrix. Mais, selon Roberto Ciurleo, de NRJ, le retour de la pop présente un autre intérêt:«Ces morceaux plaisent aussi bien à un public jeune que plus âgé.»La musique adoucit les moeurs. La pop rapproche les générations.

Envoyer par mail un article

Branchez les guitares!

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.