Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TENDANCES

Merci d'être velu

21/09/2001

Il était tabou, considéré comme ignoble, traqué sans relâche. Aujourd'hui, il revient insidieusement au cinéma et dans la publicité. Le poil est de retour !

Julia Roberts a ouvert le bal : à une première de cinéma, la star hollywoodienne a provoqué l'émoi en exhibant des aisselles n'ayant rien à envier à la jungle amazonienne. Sur les écrans,La Planète des Singes,revisitée par Tim Burton, raconte notamment l'histoire d'amour entre Mark Wahlberg et une femelle chimpanzé sexy, campée par Helena Bonham-Carter. Le premier long-métrage de Michel Gondry,Human Nature,pose, lui, une question cruciale : « Combien de poils une femme doit-elle se raser avant de sortir de chez elle ? ». Le film met en scène Patricia Arquette dans le rôle de Lila, une naturaliste atteinte d'une particularité génétique : son corps est couvert de fourrure. Elle va un temps essayer de s'adapter, en vivant une romance avec un scientifique obsessionnel qui, lui, tente de transformer un homme-singe en gentleman. La pauvre Lila est obligée de se raser consciencieusement tous les matins, pour se faire accepter par son compagnon. Jusqu'à ce qu'elle s'amourache de l'homme sauvage, et aille vivre avec lui dans la forêt, à poil(s) bien entendu... La pilosité ne se cache plus, elle commence même à apparaître discrètement dans les pages de mode. Le dernier catalogue Sisley, shooté par l'un des papes du porno chic, le dérangeant Terry Richardson, montre des jeunes gens à la campagne, pas farouches, qui tripotent vaches et autres moutons, et exhibent, qui une aisselle touffue, qui des poils pubiens follets. Même débauche d'hirsutisme dans le pack « Eurostar Overnight Trip », destiné aux jeunes fêtards qui veulent aller guincher à Londres : sur l'un des visuels du guide Technikart inclus dans le pack, on peut voir les poils de l'aine d'un jeune homme, dépassant d'un pantalon baggy.

Épilateurs au placard?

Après des années de dictature de la peau lisse, peut-on jeter épilateurs et autres rasoirs ? Peut-on enfin laisser son corps en friche ? Ne nous emballons pas. Plus que d'un désir de retourner à l'animalité, cette tendance pileuse est surtout symptomatique d'un nouveau rapport au corps, plus décomplexé.« La femme repart à la conquête de sa féminité et la vit de manière très primaire,explique Véronique Rheims, directrice de la stratégie des marques chez Future Brand Menu, qui vient de réaliser une étude intitulée « La Beauté : fondamentaux et perspectives ».« On accepte son corps dans toutes ses manifestations : la maternité est revalorisée, on revient au corps organique et l'on recherche un contact plus brut, une grande polysensorialité. Ainsi, des produits, comme les crèmes de chez Origin, ont un aspect un peu"rough"(rude) : elles ressemblent à du sable mouillé. »Cette recherche d'un corps débarrassé de ses affèteries se construit en réaction contre les archétypes des années quatre-vingt-dix, top modèles anorexiques et boys bands imberbes.« Les décennies précédentes étaient focalisées sur le paraître,poursuit Véronique Rheims.C'est l'expérience qui prévaut désormais, avec des personnalités de produits très marquées, et tout ce qui va dans le sens de la customisation. »Bref, n'annulez pas tout de suite votre rendez-vous épilation chez l'esthéticienne :« Toutes les femmes ne sont pas prêtes à aller dans le jusqu'au-boutisme que l'on repère dans certains magazines de mode. Elles veulent juste vivre leur corps sans être brimées. »Tous à poils !

Envoyer par mail un article

Merci d'être velu

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.