Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PREMIER MARCHÉ

Wanadoo : résultats d'analyses positifs

28/09/2001

La filiale de France Télécom n'a pas échappé à l'effondrement du secteur Internet. Mais la stratégie du groupe rassure les analystes et le cours est désormais attrayant.

Même Michel Bon, le président de France Télécom, le reconnaît : le timing n'était pas idéal. Introduite au mois de juillet 2000 à 19 euros (124,63 francs), l'action Wanadoo n'a cessé, depuis, de céder du terrain. Elle cotait à peine plus de 4 euros avant les attentats américains et 3,80 euros au début de la semaine. L'effondrement des valeurs Internet n'a pas épargné la filiale de l'opérateur téléphonique. Mais, dans cet environnement délétère et avec une valorisation réduite, Wanadoo figure parmi les valeurs les plus intéressantes. La valorisation des seuls annuaires et les liquidités représenteraient près de 4 euros (26,24 francs). Dresdner Kleinwort Wasserstein et JP Morgan, par exemple, réitèrent leur recommandation d'achat.

L'activité en hausse

Que la direction du groupe souligne le besoin de développer de nouvelles sources de revenus semble de bon augure. Du coup, Dresdner a fixé un objectif de cours de 9 euros (59,04 francs) après la publication des résultats semestriels, plutôt satisfaisants. Certes, la perte nette consolidée se monte à 102 millions d'euros (669,08 MF) contre une perte de 67 millions un an plus tôt, mais l'Ebitda, bien que négatif, s'est contracté à 54 millions d'euros (354,22 MF) contre 57 millions, pour une activité en hausse de 51 %, à 689 millions d'euros (4,52 milliards de francs). De plus, avoir France Télécom pour actionnaire permet de continuer à se développer. De nouvelles opérations de croissance externe sont attendues. On parle d'une possible prise de contrôle de l'allemand Freenet, voire du néerlandais Freeler. En revanche, interrogé sur un éventuel intérêt pour le fournisseur d'accès français NetUp, Nicolas Dufourcq, le président de Wanadoo, a précisé avoir examiné l'affaire sans y donner suite. Des acquisitions ne sont pas jugées indispensables pour atteindre l'objectif des dix millions de clients actifs à l'horizon 2003, contre cinq millions aujourd'hui. Nicolas Dufourcq a réaffirmé l'objectif d'un Ebitda positif au quatrième trimestre 2002. Pour l'exercice en cours, la perte d'Ebitda du second semestre devrait être inférieure à celle du premier.

Envoyer par mail un article

Wanadoo : résultats d'analyses positifs

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.