Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PREMIER MARCHÉ

JCDecaux se requinque à Chicago

16/11/2001

Touché comme tant d'autres par les attentats américains, le groupe trouve un fort relais de croissance aux États-Unis. Le contrat remporté à Chicago rassure aussi les financiers.

L'action JCDecaux a grimpé en Bourse la semaine dernière, alors que le groupe avait soufflé le chaud et le froid. Côté froid, JCDecaux s'était jusqu'alors refusé à livrer une estimation de ses résultats annuels en arguant de l'importance du quatrième trimestre pour la rentabilité de la société. Le groupe d'affichage et de mobilier urbain a finalement indiqué qu'en raison de la récession publicitaire et d'un manque à gagner de 20 millions d'euros (131,19 MF) sur son chiffre d'affaires au quatrième trimestre, il prévoyait une légère baisse de son excédent brut d'exploitation sur l'année.« Dans un environnement publicitaire difficile, il apparaît que notre division affichage ne connaîtra pas d'amélioration par rapport au premier semestre 2001 et que la division transport affichera une performance nettement inférieure au deuxième semestre 2001, dans le sillage des événements tragiques du 11 septembre », explique le groupe. La division mobilier urbain devrait, quant à elle, afficher une croissance de son chiffre d'affaires comprise entre 8 % et 10 % en 2001. Plus chaleureuse est l'annonce d'un chiffre d'affaires en hausse de 11 %, à 360 millions d'euros (2,36 milliards de francs) au troisième trimestre et, surtout, le gain d'un contrat de mobilier urbain à Chicago.

Espoir à long terme

Certes, l'action restait au début de la semaine en deçà de son niveau de la veille des attentats (11,60 euros, soit 76,09 F) et affichait une baisse de 70 % par rapport à son premier cours de cotation de 16,45 euros (107,90 F) le 25 juin. Mais l'environnement économique et financier reste déprimé et les indices ont, eux aussi, reculé. À plus long terme, en revanche, l'espoir renaît. Le contrat américain, estimé à 850 millions d'euros (5,57 milliards de francs), s'étale sur vingt ans. Avec une population d'environ 3 millions d'habitants, la ville de Chicago est le troisième plus grand marché publicitaire aux États-Unis. Le groupe y installera et commercialisera deux mille Abribus, ainsi qu'une gamme coordonnée de mobiliers, dont des kiosques à journaux et d'information. JCDecaux n'a pas chiffré son impact sur les résultats, mais c'est l'un des plus importants contrats jamais attribués dans le secteur.

Envoyer par mail un article

JCDecaux se requinque à Chicago

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.