Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ENTRETIEN

SÉBASTIEN VILLEROY

30/11/2001

Sébastien Villeroy, analyste média chez ING Barings, prévoit un retour à la croissance mi-2002.

Quel impact en termes de rentabilité attendez-vous des derniers résultats d'audience, bons pour le groupe, moins bons pour la station NRJ ?

Sébastien Villeroy.Le titre NRJ réagit moins qu'auparavant aux statistiques d'audience à court terme. Sa place sur le marché en tant que régie nationale (classée première depuis septembre) lui permet d'amortir les fluctuations accidentelles en proposant des packages pluristations aux annonceurs.

Comment expliquer l'activité soutenue de la régie nationale française en octobre malgré l'apathie générale du marché publicitaire ? Le mouvement peut-il se poursuivre ?

S.V.Un chiffre mensuel ne fait pas la croissance annuelle. Pour preuve, la croissance à deux chiffres de mars s'est poursuivie par... un recul à deux chiffres en avril ! Nous anticipons le retour à une croissance réelle mi 2002.

Depuis le rebond en Bourse, l'action affiche-t-elle toujours une décote sur ses consoeurs étrangères ?

S.V.NRJ offre une décote faciale sur les titres britanniques, mais ceux-ci affichent des niveaux représentant près de 20 fois les estimations de bénéfices avant impôts et amortissements pour 2002. Le travail du management et le réajustement de la structure de coûts du groupe permettront une accélération du résultat dès le retour de la publicité.

Entretien : T.B.

Envoyer par mail un article

SÉBASTIEN VILLEROY

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.