Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

MARCHÉS BOURSIERS

En attendant la reprise...

04/01/2002

Le palmarès 2001 des Bourses mondiales n'a pas des airs de fête. À quelques heures du changement d'année, la baisse dépassait 20 % à Paris, Amsterdam, Zurich, Tokyo et Francfort, mais aussi à Hong-Kong et Milan. Repli sensible également à New York et à Londres. L'indice monde duFinancial Timesfrôlait les 30 % de baisse.« On ne peut que constater la baisse des indices pour la deuxième année consécutive. Le constat est pénible : le dernier précédent date des années 1973-1974 », rappelle le Crédit agricole. Le ralentissement de l'économie américaine a déclenché le mouvement.

Reprise au printemps

« Le tout début de l'année 2002 devrait être douloureux aux États-Unis », poursuit le Crédit agricole. La reprise n'est pas attendue avant le printemps. Merrill Lynch anticipe une hausse de 5 % du PIB américain au second semestre. HSBC table sur un marché d'actions européen stable au premier semestre 2002 et en légère hausse au cours du second. HSBC s'attend aussi à ce que les investisseurs procèdent à de fortes rotations sectorielles, délaissant les secteurs qui ont trop monté pour se repositionner sur ceux en retard.

Des valeurs de communication pourraient tirer leur épingle du jeu. Publicis prévoit une stabilité, voire une légère hausse, des dépenses publicitaires mondiales en 2002 après une baisse de l'ordre de 4 à 5 % en 2001. Dans le contexte noir de 2001, Publicis a été l'un des rares groupes publicitaires, avec Omnicom, à dégager une croissance interne, confirmée aux alentours de 3 %, et à réaliser son objectif de marge d'Ebitda de 17 %.

Pour la Bourse de Paris, CIC-EIFB a fixé un objectif de 5 500 points pour le CAC 40 à fin 2002, soit 1 000 points de plus environ qu'aujourd'hui. Là encore, les stratèges prévoient une reprise de la croissance aux États-Unis à partir du second trimestre 2002 et trois à six mois plus tard en Europe. À la Société générale, c'est une hausse modérée des indices actions européens qui est attendue en 2002, d'environ 12 %. Enfin, ING Barings estime que les marchés d'actions européens pourraient progresser de 18 % au cours des douze prochains mois. La récession devrait être évitée en zone euro, ce qui serait positif pour la confiance.

Envoyer par mail un article

En attendant la reprise...

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W