Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ENTRETIEN

DIDIER LE MÉNESTREL

11/01/2002

Didier Le Ménestrel, directeur général de la Financière de l'Échiquier, croit qu'une cession est possible.

La consommation à Noël est meilleure que prévu. Cela peut-il se traduire notablement dans les comptes ?

Didier Le Ménestrel.La fin de l'année est capitale pour les éditeurs de jeux vidéo. La forte exposition d'Infogrames aux États-Unis se révèle payante. Mais c'est sur 2002 et 2003 que se joue le futur. Il existe un réel espoir d'accélération de la croissance. Le cycle pourrait être porteur jusqu'en 2004. La stratégie d'Infogrames consiste à se situer dans le top 3 du secteur pour profiter de l'évolution du marché.

Et pour se rendre plus désirable ?

D. Le M.La réorganisation juridique du groupe me laisse à penser qu'une cession n'est pas impossible dans les prochaines années. De grands groupes multimédias ont laissé entendre qu'ils souhaitaient se renforcer dans les jeux vidéo. Le périmètre d'Infogrames est défini et elle se concentre sur sa rentabilité et sa mise aux normes. De quoi rendre la fiancée plus attirante...

Comment expliquer la bonne tenue de l'action l'an dernier ?

D. Le M.La valorisation boursière tient compte de l'anticipation d'un retour à un résultat positif en 2002 et d'une marge plus grande en 2002-2003. La spéculation sur une modification du tour de table explique le rebond récent du titre.

Entretien : T.B.

Envoyer par mail un article

DIDIER LE MÉNESTREL

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.