Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TENDANCES

Le voyage d'affaires se serre la ceinture

18/01/2002

Le secteur du tourisme d'affaires fait ses comptes après l'année écoulée, marquée par le ralentissement économique et les attentats du 11 septembre 2001.

Le ciel se couvre pour le tourisme d'affaires. Selon une enquête réalisée à l'occasion du salon Bedouk 2002 par la société d'études Coach Omnium, le secteur a un peu souffert en 2001 : l'activité des séminaires, congrès et conventions enregistre une hausse de 2,8 %, bien inférieure à l'année 2000 où elle atteignait 4,5 %. Le ralentissement de l'économie, perçu dès le mois de janvier, ainsi que les événements du 11 septembre 2001 sont passés par là. En général, les entreprises ont cherché à faire des économies sur les prestations hôtelières ou les activités périphériques (soirées, restauration, cadeaux, etc.). Après les attentats terroristes, 41 % d'entre elles ont même annulé les manifestations prévues.

L'année 2001 a également été marquée par le raccourcissement de la durée moyenne des réunions professionnelles. Le séminaire de trois jours se fait de plus en plus rare, la demi-journée gagne du terrain. La formation, par définition gourmande en temps, est en perte de vitesse. Elle fait place à des réunions d'information plus courtes dont le principal objectif est la motivation ou l'information des réseaux de distribution. Les 35 heures influencent aussi le secteur. Les organisateurs ont dû bannir les lundis et vendredis de leur programmation. Les salariés ont moins de temps à consacrer à leur production quotidienne... D'où des réunions moins longues.

Augmentation des grandes manifestations

Parallèlement, on assiste à une nette augmentation des grandes manifestations, congrès ou conventions annuelles. Moins onéreuses, ces opérations sont aussi facilitées par les nouveaux modes de travail : vidéoconférences ou Internet. L'hôtel, notamment quand il fait partie d'une chaîne, reste en tête des lieux de réception des voyages d'affaires, même si les centres de congrès et les lieux plus insolites (bateaux, châteaux, musées, etc.) ont de plus en plus d'adeptes. Les 4étoiles ont spécialement été honorés en 2001, alors que les 2étoiles ont été boudés.

Enfin, les entreprises apprécient l'étranger. Elles sont 46 % à y organiser régulièrement leurs réunions professionnelles. L'Europe du Sud arrive en tête des destinations choisies. Elle offre un dépaysement rapide et à moindres frais, notamment pour les opérations de stimulation. L'Europe du Nord arrive en seconde position : les filiales ou les maisons mères des sociétés sont souvent installées en Allemagne, en Grande- Bretagne ou au Benelux... Qu'en sera-t-il en 2002 ?« On devrait assister à une stagnation de l'activité,indique l'étude.Cette année ne sera pas aussi prometteuse que 2000 ni même 2001 qui ont été de bons millésimes. »Pour autant, 60 % des organisateurs préfèrent, pour le moment, rester confiants. Ils envisagent de tenir le même nombre de manifestations. Quitte à réduire le budget de chacune d'elles.

Envoyer par mail un article

Le voyage d'affaires se serre la ceinture

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.