Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ENTRETIEN

NICOLAS PELLETIER

18/01/2002

Nicolas Pelletier, analyste médias chez SG Asset Management, s'attend à de nouvelles opérations.

L'endettement du groupe est-il résolu par la récente cession de titres sur le marché ?

Nicolas Pelletier.L'endettement était élevé, malgré le transfert d'une partie des dettes au sein de Vivendi Environnement. La cession d'actions d'autocontrôle va permettre de retrouver un niveau raisonnable, autour de 11 milliards d'euros.

Le périmètre du groupe vous semble-t il aujourd'hui défini ?

N.P.Non, même si de gros progrès en ce sens ont été effectués. Le rapprochement avec ÉchoStar en est l'un des plus importants, et je ne parle pas de la prise de participation capitalistique. Je m'attends aussi à des accords avec de grands câblo-opérateurs américains et européens. En matière de téléphonie, il est probable que, d'ici à trois ans, Vivendi augmente sa participation dans SFR ou Cegetel. On peut aussi imaginer une fusion de CanalSatellite et TPS. Enfin, il y a l'hypothèse, à terme, de la sortie complète de Vivendi Environnement.

Le titre s'est fortement redressé l'automne dernier. Le groupe vous semble-t-il correctement valorisé ?

N.P.Ses ratios sont inférieurs à ceux d'AOL Time Warner, Disney ou Viacom. Le titre paraît donc sous-évalué et pourrait dépasser 70 euros avant la fin de l'année. D'autant que l'intérêt des investisseurs américains va croissant.

Entretien : T.B.

Envoyer par mail un article

NICOLAS PELLETIER

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.