Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TENDANCES

Radios: à chacune sa thématique

15/02/2002

À chacun son territoire. Les radios généralistes et les musicales adoptent des formats de plus en plus clairs pour leurs auditeurs. C'est le constat effectué par IP France dans sa dernière étude.

Plus d'info pour les généralistes. Toujours plus de musique pour les musicales. Le paysage radiophonique français bouge et les stations construisent ou font évoluer leur territoire. C'est le constat de la régie publicitaire IP France, auteur de l'Observatoire de la radio. Cette étude, réalisée en partie avec Yacast, institut pigeant l'ensemble de la programmation musicale des radios, compare le paysage de 1998 avec celui de 2001.

Aujourd'hui, les 90 % de l'offre totale, toutes stations confondues, sont constitués par trois genres de programmes : la musique, l'information et les divertissements. Leurs parts, respectivement 54 %, 19 % et 17 %, évoluent depuis 1998. En revanche, sur les 10 % restants, les émissions de conseils, qui représentaient 3 % de l'offre il y a quatre ans, passent à 7 % en 2001. La part des magazines de culture et loisirs suivent le chemin inverse. Côté audiences, l'évolution est plus nette. En trois ans, la musique croît de 32 % à 41 % de l'écoute totale de la radio. La part de l'information reste stable, à 31 %. En revanche, les programmes de divertissements ne représentent plus que 19 % de la consommation de la radio en 2001, contre 29 % en 1998.

Spécialisation accrue

L'étude, sans surprise, note que les auditeurs les plus jeunes sont friands de musique et que les plus âgés écoutent les informations et les conseils : 63 % de l'audience totale des 15-24ans sont consacrés à la musique, 55 % de celle des 50ans et plus sont réalisés sur des programmes d'information ou de conseils. C'est aussi le cas pour 47 % de l'écoute des individus de catégories socioprofessionnelles supérieures (CSP+).

Par format, l'information reste évidemment le type de programme prédominant pour les stations généralistes : 40 % du temps d'antenne en 2001, contre 34 % en 1998. En trois ans, les émissions de conseils gagnent 15points, passant de 6 % de l'offre à 21 %. Dans le même temps, la part consacrée à la musique baisse de 16 % à 5 %. Les stations se spécialisent : en 2001, seules RTL et France Inter diffusent cinq genres de programmes : infos, musique, divertissements, conseils et culture-loisirs. À l'opposé, RMC Info partage son antenne entre deux genres seulement : 47 % pour l'information et 53 % pour les conseils. Le sport devient une composante importante de l'information : 27 % sur RTL, 21 % sur Europe1 et RMC Info.

Côté musicales, IP France note que les territoires des stations sont marqués. D'une manière générale, la part consacrée à la musique passe de 79 % en 1998 à 86 % en 2001. Mais la plupart des stations optent pour le 100 %, même si un tiers du temps est consacré à l'animation. Les radios préfèrent les hits : 41 % des titres diffusés sont sortis il y a moins de deux ans. C'est surtout le cas pour Skyrock (85 %), Fun Radio (85 %) et NRJ (93 %). L'âge moyen de leurs auditeurs est, respectivement, de 23ans et 6mois, 28ans et 4mois, et 32ans et 7mois. À l'autre bout, Nostalgie diffuse des titres vieux, en moyenne, de 30ans et 3mois, et ses auditeurs ont 47ans et 6mois. On a l'âge de ses tubes...

Envoyer par mail un article

Radios: à chacune sa thématique

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.