Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

SECOND MARCHÉ

AB Groupe : vive l'Europe !

01/03/2002

Après une forte hausse de son chiffre d'affaires en 2001, le producteur et diffuseur de chaînes thématiques AB entame son combat pro-européen.

La publication du chiffre d'affaires 2001 d'AB Groupe a peu fait l'actualité, l'accord AB-Canal + l'a éclipsée. Pourtant, une hausse de quelque 12 % des recettes dans l'ambiance actuelle, ce n'est pas rien : 156,4 millions d'euros, dont 94,9 millions pour le pôle chaînes thématiques qui a progressé de 16 % grâce à la forte augmentation des recettes publicitaires, qui représentent le tiers des recettes du pôle. AB Groupe précise que ses dix-neuf chaînes cumulaient au 31 décembre 2001 près de 22 millions d'abonnés, soit une progression d'un peu plus de 30 % en un an.

Les analystes ont apprécié, mais ils ont aussi appris que les chaînes de cinéma qu'envisagent de créer AB et CanalSatellite devaient être émises depuis le grand-duché de Luxembourg, comme l'a confirmé Claude Berda. Canal + a d'ailleurs demandé au groupe de les faire conventionner par le CSA.

Une situation retournée

Au Luxembourg, le président d'AB a obtenu en août 2001 une concession d'émission pour six chaînes, dont l'une 100 % érotique. Cela ne signifie pas que la réglementation française ne sera pas respectée à 100 %, selon Claude Berda. AB Groupe et Canal + se sont engagés à la suivre à la lettre, notamment en matière de quotas de diffusion, pour les chaînes cinéma créées par AB Groupe et diffusées par CanalSatellite. Depuis que le premier éditeur indépendant de chaînes thématiques a racheté la majorité du capital de RTL9, le groupe dispose d'une base de diffusion au Luxembourg.

Si des tenants de l'exception culturelle française s'inquiètent, les boursiers, eux, font toujours figurer AB Groupe parmi leurs valeurs préférées du secteur des médias. Un retournement de situation lorsque l'on se souvient que quelques semaines après son introduction au New York Stock Exchange, l'action AB Groupe dégringolait de 21 à 3 dollars (24,15 à 3,45E). C'était en 1996, et le producteur français venait de perdre son contrat avec TF1. La société, créée en 1977 par Jean-Luc Azoulay et Claude Berda, connaissait aussi des déboires avec le lancement de son bouquet numérique ABSat. Aujourd'hui, à 20 euros l'action, la pente est redevenue ascendante.

Envoyer par mail un article

AB Groupe : vive l'Europe !

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W